Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1951 > Etape par étape > Etape 20 : Gap - Briançon

Etape 20 : Gap - Briançon

165 km. 25 juillet 1951

- Parcours : Cols de Vars et de l’Izoard

- Coppi remporte son étape
Bouleversé par la disparition de son frère Serse quelques jours avant le départ de la Grande Boucle, Fausto Coppi n’était pas en état de défendre ses chances correctement cette année. Le campionissimo avait, certes, sauvé les apparences jusque Montpellier mais, depuis lors, il ne joue plus pour la gagne (17ème à 44’52’’ de Koblet). On peut par contre toujours compter sur lui pour une victoire d’étape, une belle si possible ! Alors, pourquoi pas aujourd’hui ?
Avant Revel (km 48), Fausto tente donc sa chance. Roger Buchonnet (Est - Sud-Est) le rejoint à La Condamine (km 74), au pied du col de Vars. Les 2 hommes effectuent la quasi-totalité de la montée ensemble mais, à 2 km du col, Buchonnet baisse de rythme. Au sommet, Coppi possède 40’’ d’avance sur l’Auvergnat, 8’32’’ sur Géminiani, Goasmat et Koblet ! C’est bien parti.
Dans la descente, Koblet se propulse à la poursuite de l’Italien. Un instant, dans l’Izoard, lorsque les écarts se réduisent à 2’, on pense que l’Helvète peut combler le handicap, mais, à partir de la Casse Déserte, "le Bel Hugo" plafonne. 2’54’’ de retard au sommet, alors qu’il reste 24 km à parcourir. C’est tout bon pour Fausto Coppi, et ce d’autant plus que le Suisse crève dans la descente. Le Piémontais remporte à Briançon sa 4ème victoire sur le Tour (3 en 1949), avec 3’43’’ d’avance sur le surprenant Buchonnet (1926-2001), vainqueur d’une étape de Paris-Nice cette année (39ème du général à Paris) . Accessoirement, cette victoire permet à Coppi de refaire son apparition dans les 10 premiers du général, mince consolation pour un tel champion.

JPEG - 49.3 ko
Coppi en plein effort

-  Koblet est le plus fort
Le maillot jaune Koblet affirmait il y a peu qu’il craignait surtout Bartali, grand spécialiste des Alpes. Ce soir, plus personne ne lui fait peur. Lui qui n’est pas un vrai grimpeur a attaqué dans l’Izoard. Et fait la différence : 2’55’’ au sommet (km 141) sur "Gino le Pieux" ; 5’21’’ sur L. Lazaridès et Bauvin ; 6’42’’ sur Géminiani, 2ème du général ! La messe est dite.

- Bobet décidément peu en forme ; Marinelli out
Louison Bobet a terminé l’étape 37ème à 20’.
Le héros du Tour 1949, Jacques Marinelli, est tombé dans la descente du col de l’Izoard. Blessé à la tête, "la Perruche" ne prendra pas le départ demain.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Fausto Coppi (Ita) en 5h34’4’’
2 Roger Buchonnet (Fra) à 3’43’’
3 Hugo Koblet (Sui) à 4’9’’
4 Gino Bartali (Ita) à 7’36’’
5 Constantin Ockers (Bel) à 9’3’’
6 Lucien Lazaridès (Fra) m.t.
7 Jean Robic (Fra) à 11’39’’
8 Gilbert Bauvin (Fra)
9 Raphaël Geminiani (Fra) t.m.t.
10 Fiorenzo Magni (Ita) à 11’46’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Hugo Koblet (Sui) en 116h32’4’’
2 Raphaël Geminiani (Fra) à 9’2’’
3 Lucien Lazaridès (Fra) à 12’43’’
4 Gino Bartali (Ita) à 20’24’’
5 Constantin Ockers (Bel) à 25’28’’
6 Pierre Barbotin (Fra) à 30’41’’
7 Gilbert Bauvin (Fra) à 31’16’’
8 Fiorenzo Magni (Ita) à 34’41’’
9 Louis Bobet (Fra) à 37’23’’
10 Fausto Coppi (Ita) à 38’23’’
<< étape précédente | étape suivante >>