Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1971 > Etape par étape > Etape 18 : Bordeaux - Poitiers

Etape 18 : Bordeaux - Poitiers

244 km. 16 juillet 1971

- Ballini en éclaireur
Roberto Ballini s’est mis à l’honneur aujourd’hui. En s’enfuyant au 78ème km, l’italien de la formation Ferretti a compté 8’35’’ d’avance au point chaud de Montignac (km 136) avant de se faire rejoindre à Ruffec (km 174).

- Danguillaume, toujours frais après 3 semaines d’efforts
Aussitôt après le regroupement, Jean-Pierre Danguillaume (Peugeot) démarre. Vidament (Hoover - De Gribaldy), Paolini (Scic), Spruyt (Molténi), Schleck (Bic), Wolfshohl (Mercier), Crepaldi (Salvarani), Krekels (Goudsmit-Hoff), Guyot et Catieau (Sonolor) viennent l’épauler. Le peloton ne les reverra pas : 4’3’’ de retard pour les hommes forts du Tour à l’arrivée.
La côte de Saint-Benoît, situé à 4 km de la ligne, ne parvient pas à départager ces 10 hommes de tête. Le sprint est inévitable. Sur la piste en rubkor, Wolfshohl dérape. L’allemand entraîne dans sa chute Paolini (qui, blessé, ne prendra pas le départ demain) et Schleck. Danguillaume s’impose. La caravane est désormais prévenue : le tourangeau n’est jamais aussi dangereux qu’en fin de Grande Boucle. Ne l’avait-il pas déjà emporté lors de l’avant-dernière étape l’année dernière à Versailles ?

- Les mœurs de l’époque
En 2001, dans « L’Equipe », Jean-Pierre Danguillaume confiera les dessous du milieu cycliste : « Merckx te mettait un type à lui sur le porte-bagages. Ou tu arrivais à t’en débarrasser ou tu devais le mettre dans le coup, sinon, il te pourrissait la vie. » (...) « Cette fois là (à Poitiers), j’avais demandé à Spruyt de me faire rentrer en tête dans le vélodrome, il n’a même pas demandé combien. Ces types là, c’étaient des rudes, des travailleurs de l’ombre, de vrais pros. » C’était cher ? « 1 000 balles. Ça faisait de l’argent. A l’époque, je gagnais 2 000 francs par mois. Le plus drôle, c’est qu’au bas du podium, ma femme m’a averti qu’on devait 4 000 francs au maçon, et qu’on n’avait plus que 54 francs sur le compte. J’ai dû taper mon père. »

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jean-Pierre Danguillaume (Fra) en 6h30’33"
2 Jan Krekels (PB)
3 Bernard Guyot (Fra)
4 Ottavio Crepaldi (Ita)
5 José Catieau (Fra)
6 Joseph Spruyt (Bel)
7 Jean Vidament (Fra)
8 Enrico Paolini (Ita)
9 Rolf Wolfshohl (RFA)
10 Johnny Schleck (Lux) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 90h13’6"
2 Lucien Van Impe (Bel) à 5’38"
3 Joop Zoetemelk (PB) à 5’45"
4 Bernard Thévenet (Fra) à 10’42"
5 Leif Mortensen (Dan) à 16’32"
6 Joaquim Agostinho (Por) à 19’24"
7 Cyrille Guimard (Fra) à 19’29"
8 Bernard Labourdette (Fra) à 24’30"
9 Lucien Aimar (Fra) à 26’22"
10 Vicente Lopez-Carril (Esp) à 28’13"
<< étape précédente | étape suivante >>