Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1970 > Présentation > Les forces en présence

Les forces en présence

- Merckx grandissime favori
15 équipes au lieu de 13, soit 150 coureurs lancés à l’abordage de la Grande Boucle. Voilà peut-être de quoi effrayer les organisateurs du Tour, pas Eddy Merckx (Faemino). Le tout nouveau champion de Belgique se porte comme un charme après ses victoires cette année dans Paris-Nice, Paris-Roubaix et au Giro qu’il a remporté aux dépens d’un Gimondi forfait durant ce mois de juillet. Ajoutons à cela que le parcours proposé semble parfaitement lui convenir avec, au programme, 5 contre-la-montre (dont 4 sur de courtes distances associés à une autre demi-étape dans la même journée).

- Ses adversaires ?
Merckx désigne lui-même Pingeon (Peugeot), Van Springel (Mann-Grundig) et Ocana comme les hommes qu’il surveillera au plus près. L’espagnol de Mont-de-Marsan, vainqueur de la Vuelta, semble en effet le plus dangereux. Il dispose d’une belle équipe « Bic » avec Janssen comme capitaine de route et, surtout, il est le seul à ne pas être soumis au joug du « merckxisme », peut-être simplement du fait qu’il ne l’a pas encore beaucoup pratiqué.
Nous y ajouterons l’aîné des Pettersson (Ferretti) et Zoetemelk (Flandria). Gosta a fait une excellente impression au Giro où il pouvait sérieusement inquiéter Merckx dans le contre-la-montre s’il n’était tombé. Quant au hollandais, il s’est imposé l’année précédente dans le Tour de l’Avenir et s’est uniquement préparé en vue du Tour.