Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1971 > Présentation > Les forces en présence

Les forces en présence

- Merckx unique favori
Eddy Merckx (vainqueur en 1969 et 70) aborde ce Tour l’escarcelle déjà bien remplie (Paris-Nice ; Milan-San-Rémo ; Liège-Bastogne-Liège, Dauphiné-Libéré). Son équipe « Molténi » s’est renforcée en intégrant 2 chevronnés de la Grande Boucle : Van Springel (2ème de l’épreuve en 68) et Wagtmans (5ème l’année dernière). Personne ne songe sérieusement que "le Cannibale" sera battu cette année.

- Ocana peut-être ?
Cependant, lors du dernier Dauphiné, Luis Ocana (Bic) l’a sérieusement mis en difficulté dans le col du Granier. On sait que l’espagnol n’hésitera pas à mettre le feu aux poudres dans la montagne. Or, Merckx a montré l’année dernière certaines limites dans ce domaine (Ventoux, La Mongie). Alors, sait-on jamais ?
Ses autres adversaires se nomment Zoetemelk, Gosta Pettersson (victorieux sans avoir gagné d’étape au Giro) ou, pourquoi pas, Van Impe mais on attend toujours que l’un d’entre eux fasse preuve d’esprit d’initiative...

- Les absents
Les italiens ne sont guère cités parmi les outsiders. Et pour cause : Gimondi, Bitossi, Zilioli ont déclaré forfaits. Seul Motta a répondu présent mais on doute de ses capacités physiques, un ver solitaire l’ayant perturbé ces derniers temps.
Pingeon aurait aimé être de la fête. 3 mois de suspension pour un contrôle antidopage positif l’en empêche. Poulidor (35 ans) a préféré s’abstenir.