Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1970 > Etape par étape > Etape 13 : Grenoble - Gap

Etape 13 : Grenoble - Gap

195,5 km. 9 juillet 1970

- Gandarias en tête du classement de la Montagne
Aucun col mythique au programme de la journée mais une succession de difficultés dont la côte de Laffrey pour commencer. Andres Gandarias la franchit en tête, 20’’ avant les autres. L’espagnol de chez Kas récidive dans le col de Lholme (km 54 ; 1207 m. ; seule ascension dans le Tour de France). Il tente encore le coup dans le col du Noyer mais Delisle s’interpose. Peut-être le français voulait-il aller jusque l’arrivée mais une crevaison l’oblige à rentrer dans le rang ?

- Primo Mori premier
Dans le col de Festre, au 110ème km exactement, Primo Mori (Salvarani) accélère. Pas question pour l’italien de couper son effort en haut du col. Il continue et s’offre près de 3’ d’avance au sommet de la côte d’Espreaux. Dans la descente particulièrement technique, Rini Wagtmans (Willem II Gazelle) se lance à sa poursuite. Attention : il reste encore le col de la Sentinelle ! 1’35’’ d’avance au sommet. Ça va ! La plongée vers Gap s’effectue sans problème. Mori (26 ans) l’emporte devant Wagtmans qui réalise quand même la belle opération du jour (le hollandais passe de la 7ème à la 4ème place au général).
Quant à Merckx, il a profité des derniers kilomètres pour prendre une quarantaine de secondes à ses adversaires en compagnie de Godefroot (qui tient à son maillot vert), Zubero (très présent depuis le début du Tour, cet ancien agriculteur de la Biscaye) et Van Impe.

JPEG - 8.1 ko
28ème cette année, Mori se classera 12ème du Tour en 1971

- Van Springel et Grosskost out
Depuis 3 jours, Charly Grosskost (Bic) accompagnait Luis Ocana dans son calvaire. Aujourd’hui encore, les 2 hommes souffraient ensemble mille morts. Mais, tandis que l’espagnol recouvrait quelque force à partir du col du Noyer (99ème à l’arrivée), l’alsacien lâchait prise et abandonnait.
Herman Van Springel (4ème du général ce matin) se portait comme un charme jusqu’à ce qu’il tombe avec Gandarias dans le col de Festre. Dents cassées, plancher orbital fracturé, le flamand se remettait en selle, rejoignait le peloton des favoris et terminait l’étape dans un état second ... pour ne pas prendre le départ le lendemain, évidemment !

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Primo Mori (Ita) en 5h52’16’’
2 Marinus Wagtmans (PB) à 1’17’’
3 Walter Godefroot (Bel) à 2’30’’
4 Eddy Merckx (Bel)
5 Luis Zubero (Esp)
6 Lucien Van Impe (Bel) t.m.t.
7 Alain Vasseur (Fra) à 3’8’’
8 Pierre Gautier (Fra)
9 Lucien Aimar (Fra)
10 Franco Mori (Ita) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 65h45’51’’
2 Joop Zoetemelk (PB) à 6’39’’
3 Gosta Pettersson (Sue) à 10’42’’
4 Marinus Wagtmans (PB) à 11’8"
5 Herman Van Springel (Bel) à 12’7"
6 Raymond Poulidor (Fra) à 12’35"
7 Italo Zilioli (Ita) à 12’53"
8 Francisco Galdos (Esp) à 13’36"
9 Georges Pintens (Bel) à 13’55"
10 Martin Van Den Bossche (Bel) à 13’58"
<< étape précédente | étape suivante >>