Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1994 > Etape par étape > Etape 12 : Lourdes - Luz-Ardiden

Etape 12 : Lourdes - Luz-Ardiden

204,5 km. 15 juillet 1994

- Parcours : Cols de Peyresourde, d’Aspin, du Tourmalet et montée de Luz-Ardiden

- Chiappucci ne prend pas le départ
Malade à Hautacam, alité pendant la journée de repos, Claudio Chiappucci ne repart pas ce matin : « Je n’ai pour ainsi dire rien mangé depuis 2 jours et un coureur qui ne mange pas, c’est comme une voiture sans essence ».
La révélation du Tour 1990 (2ème au général), celui qui a encore fini 3ème en 1991 et 1992, 6ème en 1993, abandonne pour la 1ère fois cette épreuve. Il en terminera encore 2 autres (11ème en 1995 et 37ème en 1996) mais les plus belles années d’ « El diablo » sont derrière lui.

- La 1ère victoire d’étape pour Richard Virenque
Jusqu’à présent, Virenque passait pour « un jeune chien fou ». Il s’était déjà fait remarquer en portant le maillot jaune du Tour en 1992. Mais il n’avait jamais rien gagné d’important.
Ce 15 juillet 1994, il a démontré qu’il faisait bel et bien partie de la race des grimpeurs et qu’il possédait suffisamment de réserves pour aller au bout.
En effet, c’est en démarrant dans le col de Peyresourde, à plus de 100 km de l’arrivée, qu’il a bâti son succès.
Ce faisant, il revenait sur 5 hommes échappés un peu plus tôt.
Puis, jugeant le rythme de ce groupe trop peu élevé, il plaçait une accélération dans la 1ère partie du col du Tourmalet. Seul Lauredino Cubino (Kelme) réussissait à l’accompagner.
A La Mongie, il lâchait l’espagnol : « J’ai regardé son compteur et j’ai vu qu’il était à 192 pulsations/minute. J’ai su qu’il était en surrégime et je suis reparti ».
Au sommet, Cubino était déjà à 2’40’’. Pantani, lancé en contre-attaque pointait à 5’50’’.
Il ne restait plus au varois qu’à escalader Luz-Ardiden à son rythme. Il terminait avec 4’34’’ d’avance sur Pantani.
Magnifique journée en définitive puisqu’il s’emparait du maillot à pois et de la 2ème place du classement général à égalité de temps avec Tony Rominger.

- Rominger mal en point
« Je ne savais pas qu’on pouvait autant souffrir sur un vélo. (...) J’avais l’estomac ballonné, comme une grosse boule qui ne désenflait pas et j’avais mal, mal. (...) Faire 6 semaines de préparation dans le Colorado pour en arriver là. »
Voilà quelques commentaires du suisse qui se souviendra des Pyrénées.
Il avait été lâché une première fois à 5 km du sommet du Tourmalet. Unzaga l’avait réinstallé à l’intérieur du groupe Indurain mais la montée de Luz-Ardiden allait lui être fatale.
Il explosait à 9 km de l’arrivée et terminait l’étape en 17ème position à 10’51’’ de Virenque, à plus de 3’ d’Indurain, plus que jamais leader du Tour.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Richard Virenque (Fra) en 6h8’32’’
2 Marco Pantani (Ita) à 4’34’’
3 Oscar Pellicioli (Ita) à 5’52’’
4 Nelson Rodriguez (Col) à 7’2’’
5 Vladimir Poulnikov (Rus) à 7’42’’
6 Miguel Indurain (Esp)
7 Luc Leblanc (Fra) t.m.t.
8 Lauredino Cubino (Esp) à 8’14’’
9 Hernan Buenahora (Col) à 9’43’’
10 Angel Camargo (Col) m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Miguel Indurain (Esp) en 58h3’39’’
2 Tony Rominger (Sui) à 7’56’’
3 Richard Virenque (Fra) m.t.
4 Armand De Las Cuevas (Fra) à 8’2’’
5 Luc Leblanc (Fra) à 8’35’’
6 Vladimir Poulnikov (Rus) à 11’30’’
7 Bjarne Riis (Dan) à 11’44’’
8 Marco Pantani (Ita) à 11’55’’
9 Thomas Davy (Fra) à 12’26’’
10 Piotr Ugrumov (Let) à 13’17’’
<< étape précédente | étape suivante >>