Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2019 > Etape par étape > Etape 19 : Saint-Jean-de-Maurienne - Tignes

Etape 19 : Saint-Jean-de-Maurienne - Tignes

126,5 km. Vendredi 26 juillet 2019

- Le programme du jour

PNG - 132.3 ko
Source : ASO

-  Une trentaine d’éclaireurs
La route monte dès le départ. Ce qui inspire Bilbao (Astana), D. Martin (UAE), Nibali (Bahrain) et Herrada (Cofidis) qui abordent la côte de Saint-André (km 21) avec une trentaine de secondes d’avance sur le peloton. Nos 4 téméraires sont ensuite repris par d’autres baroudeurs qui se sont extraits du peloton en plusieurs temps : Uran, Woods, Bettiol (Education First), Barguil, Gesbert (Arkéa), Martin (Wanty), Reichenbach (FDJ), Lutsenko, G. Izagirre, Cort Nielsen (Astana), Mollema, Ciccone (Trek), Mas (Quick Step), De Plus (Jumbo), Konrad (Bora), Soler, Amador, Valverde (Movistar), Van Baarle (Ineos), Gallopin (AG2R), Caruso (Bahrain), S. Yates (Mitchelton), Kreuziger (Dimension Data), Matthews (Sunweb), Aru (UAE), Wellens et De Gendt (Lotto).

- Abandon de Pinot
Pendant ce temps, l’un des héros de ce Tour 2019 est à l’agonie : 5ème du général à 1’50’’ d’Alaphilippe, Thibaut Pinot ne parvient plus à suivre le rythme du peloton. Le Franc-Comtois poursuit quelques kilomètres à faible allure avant de mettre pied à terre au 42ème km, effondré. Pinot souffrait d’une déchirure musculaire à la cuisse gauche, "une lésion rare chez les cyclistes mais particulièrement fréquente chez les footballeurs et les athlètes" (J. Maillot, médecin à la FDJ). "On a parlé d’un coup contre le guidon de son vélo pour éviter une chute lors de l’étape de Gap, mercredi : "Au soir de cette étape, il a donné zéro signe de douleur ou de début de douleur", assure Samuel Roces, son kiné et confident. "C’est surtout après l’étape de Valloire, lorsqu’il est arrivé après le contrôle, qu’on s’est aperçu que ça n’allait pas. Il ne pouvait plus plier la jambe." Le matin de la première étape alpestre, rien ne laissait présager la suite, le pire, et tout a basculé dans l’ascension du col de Vars, les doutes et l’angoisse : "Il avait une petite gêne et dans la première montée répertoriée, il nous a dit : "Je n’arrive plus à pédaler"", soufflait son coéquipier Matthieu Ladagnous, "le moral dans les soquettes". Pinot avait pourtant serré les dents et, s’il avait laissé partir Egan Bernal dans le col du Galibier, il avait répondu à l’attaque furtive de Geraint Thomas dans le dernier kilomètre. Un cache-misère et il ne put masquer plus longtemps la douleur en arrivant à son hôtel." ("L’Equipe")
Il s’agit là du 4ème abandon sur le Tour pour Pinot (2013, 2016, 2017, 2019) qui est monté sur le podium en 2014. Une nouvelle déception après son arrêt à l’hôpital pour un début de pneumonie sur le Giro 2018 à la veille de l’arrivée alors qu’il occupait la 3ème place du général.

- Bernal en tête à l’Iseran
Tandis que le groupe de tête se disloque lors de l’ascension du col de l’Iseran (12,9 km à 1’35’’), les Ineos essorent le peloton jusqu’à ce que, dans les 5 derniers kilomètres de la montée, Geraint Thomas (3ème du général à 1’35’’ d’Alaphilippe) lance la première offensive, contré par Steven Kruijswijk (4ème à 1’47’’). Sans résultat, si ce n’est celui de booster Egan Bernal. 2ème du général à 1’30’’, le Colombien produit un effort tel qu’il parvient à doubler tous les échappés et à basculer seul en tête du col de l’Iseran (+8’’ de bonifications). Bernal est rejoint dans la descente par Simon Yates lorsque, à 28 km de l’arrivée, alors qu’il reste la montée vers Tignes à effectuer, la course est neutralisée !...

JPEG - 35.8 ko
Bernal devient le nouveau maillot jaune
Source : AFP

- Alaphilippe perd son beau maillot
Avant de comprendre les raisons du brutal arrêt de la course, arrêtons nous quelques instants sur Julian Alaphilippe qui vit son 14ème (et dernier) jour en jaune. Le leader de la Quick Step a baissé pavillon lors de l’attaque de Bernal. Après avoir franchi l’Iseran avec 2’10’’ de retard sur le Colombien, Alaphilippe était stoppé "en pleine descente, alors qu’il donnait du fil à retordre au motard de la télévision, dans un exercice où il se sent hors du temps et s’exalte à écouter le bruit strident du vent" (J-L Gatellier "L’Equipe").

-  L’étape neutralisée
Il est 16 heures. "Pas une goutte de pluie dans la montée de l’Iseran. Rien non plus dans la montée finale vers Tignes." (...) "Dans la vallée, en revanche, où le thermomètre passe sous les 10 degrés, l’orage éclate : "Une pluie très forte, mais surtout d’énormes grêlons de la taille d’une bille, qui ont progressivement recouvert la route" (...) "L’Iseran sert de paravent au peloton et aux véhicules de l’organisation, qui suivent les coureurs : ils ne soupçonnent pas la violence des intempéries qui sévissent à Val d’Isère, où les cailloux tombant des falaises se mêlent à la grêle, rendant la route longeant le Lac du Chevril, à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée, complètement impraticable. Des voitures s’y mettent en travers." (...) "L’orage a duré un quart d’heure mais il a été très violent." A la sortie de Val d’Isère, "une coulée de boue et de rochers, d’une cinquantaine de centimètres de hauteur, vient de couvrir la route. Dans les minutes suivantes, de nouvelles coulées rendront le barrage naturel définitivement infranchissable" ("L’Equipe").
A 16h40, la décision est prise : la course est arrêtée. Il n’y aura pas de vainqueur d’étapes. Par contre, les temps pris "à l’ancienne, à la main" au sommet de l’Iseran seront répercutés au classement général. Ce qui fait le bonheur d’Egan Bernal, désormais nouveau maillot jaune avec 48’’ d’avance sur le pauvre Alaphilippe.

- Classement au sommet de l’Iseran


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  EGAN BERNAL TEAM INEOS 2H 40’ 31’’
2  SIMON YATES MICHELTON SCOTT + 00H 00’ 13’’
3  WARREN BARGUIL ARKEA - SAMSIC + 00H 00’ 40’’
4  LAURENS DE PLUS TEAM JUMBO - VISMA + 00H 00’ 58’’
5  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO - VISMA + 00H 00’ 58’’
6  GERAINT THOMAS TEAM INEOS + 00H 00’ 58’’
7  EMANUEL BUCHMANN BORA - HANSGROHE + 00H 00’ 58’’
8  VINCENZO NIBALI BAHRAIN - MERIDA + 00H 00’ 58’’
9  RIGOBERTO URAN EF EDUCATION FIRST + 00H 00’ 58’’
10  MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM + 00H 00’ 58’’

- Classement général


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  EGAN BERNAL TEAM INEOS 78H 00’ 42’’
2  JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK - QUICK - STEP + 00H 00’ 45’’
3  GERAINT THOMAS TEAM INEOS + 00H 01’ 11’’
4  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO - VISMA + 00H 01’ 23’’
5  EMANUEL BUCHMANN BORA - HANSGROHE + 00H 01’ 50’’
6  MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM + 00H 04’ 30’’
7  RIGOBERTO URAN EF EDUCATION FIRST + 00H 05’ 09’’
8  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM + 00H 05’ 17’’
9  ALEJANDRO VALVERDE MOVISTAR TEAM + 00H 06’ 25’’
10  RICHIE PORTE TREK - SEGAFREDO + 00H 06’ 28’’

- Classement des jeunes


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  EGAN BERNAL TEAM INEOS 78H 00’ 42’’
2  DAVID GAUDU GROUPAMA - FDJ + 00H 20’ 45’’
3  ENRIC MAS DECEUNINCK - QUICK - STEP + 00H 52’ 53’’
4  LAURENS DE PLUS TEAM JUMBO - VISMA + 00H 58’ 02’’
5  GREGOR MÜHLBERGER BORA - HANSGROHE + 01H 03’ 48’’
6  GIULIO CICCONE TREK - SEGAFREDO + 01H 13’ 35’’
7  LENNARD KÄMNA TEAM SUNWEB + 01H 36’ 59’’
8  TIESJ BENOOT LOTTO SOUDAL + 01H 53’ 40’’
9  NILS POLITT TEAM KATUSHA ALPECIN + 02H 02’ 44’’
10  GIANNI MOSCON TEAM INEOS + 02H 26’ 13’’

- Classement par Équipe


Rang

Équipe

Temps/Ecarts
1 MOVISTAR TEAM 234H 09’ 18’’
2 TREK - SEGAFREDO + 00H 28’ 50’’
3 TEAM INEOS + 00H 57’ 42’’
4 EF EDUCATION FIRST + 01H 15’ 15’’
5 BORA - HANSGROHE + 01H 17’ 30’’
6 GROUPAMA - FDJ + 01H 28’ 14’’
7 TEAM JUMBO - VISMA + 01H 30’ 25’’
8 AG2R LA MONDIALE + 01H 52’ 00’’
9 UAE TEAM EMIRATES + 01H 57’ 07’’
10 ASTANA PRO TEAM + 02H 13’ 28’’

- Classement par points


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  PETER SAGAN BORA - HANSGROHE 309
2  ELIA VIVIANI DECEUNINCK - QUICK - STEP 224
3  SONNY COLBRELLI BAHRAIN - MERIDA 203
4  MICHAEL MATTHEWS TEAM SUNWEB 201
5  CALEB EWAN LOTTO SOUDAL 198
6  MATTEO TRENTIN MITCHELTON - SCOTT 180
7  JASPER STUYVEN TREK - SEGAFREDO 157
8  GREG VAN AVERMAET CCC TEAM 149
9  JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK - QUICK - STEP 119
10  DYLAN GROENEWEGEN TEAM JUMBO - VISMA 116

- Classement du meilleur grimpeur


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  ROMAIN BARDET AG2R LA MONDIALE 86
2  TIM WELLENS LOTTO SOUDAL 74
3  DAMIANO CARUSO BAHRAIN - MERIDA 67
4  SIMON YATES MITCHELTON - SCOTT 59
5  EGAN BERNAL TEAM INEOS 58
6  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM 58
7  ALEXEY LUTSENKO ASTANA PRO TEAM 45
8  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO - VISMA 40
9  THOMAS DE GENDT LOTTO SOUDAL 38
10  JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK - QUICK - STEP 33

<< étape précédente | étape suivante >>