Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2019 > Etape par étape > Etape 20 : Albertville - Val Thorens

Etape 20 : Albertville - Val Thorens

59 km. Samedi 27 juillet 2019

- Le programme du jour

PNG - 67.4 ko
Source : ASO

- L’étape raccourcie
Initialement prévue sur 130 km, l’étape est réduite à 59 km en raison d’une coulée de boue dans le Cormet de Roselend. Le départ a bien lieu à Albertville mais les coureurs
éviteront ce col ainsi que la côte de Longefoy pour passer directement par Moûtiers avant d’aborder la seule difficulté du jour, l’ascension de Val Thorens (33,4 km à 5,4 %).

- Nibali sauve son Tour
6 hommes s’échappent dans les premiers kilomètres de course : Teuns (Bahrain), Rui Costa (UAE), Bettiol (Education First), Calmejane (Direct Energie), Cort Nielsen (Astana) et Van Melsen (Wanty). 23 coureurs les rejoignent après 21 km de course : Reichenbach (FDJ), Woods (Education First), Stuyven (Trek), Roche (Sunweb), G. Izagirre, Fraile (Astana), Nibali (Bahrain), Zakarin (Katusha), Gallopin (AG2R), Périchon (Cofidis), King, Cummings (Dimension Data), Politt (Katusha), Bouet (Arkea), Rosskopf (CCC), Impey (Mitchelton), Oliveira (Movistar), Keukelaere (Lotto), Stake Laengen (UAE), Backaert (Wanty), Turgis, Bonifazio (Direct Energie) et Viviani (Quick Step). Les voici avec 2’30’’ d’avance sur le peloton au moment d’aborder la montée finale de Val Thorens. Le groupe explose alors immédiatement. Périchon, Zakarin, Nibali, Reichenbach, Fraile, Gallopin et Woods semblent les plus solides jusqu’à ce que l’un d’entre eux, Nibali, le vainqueur du Tour de France 2014 en l’occurrence, place une accélération à 12 km du terme. Tandis que les autres échappés sont avalés par les cadors du peloton, le "Requin de Messine" parvient à conserver 10’’ sur la ligne.
39ème du général,Vicenzo Nibali remporte sa 6ème étape sur le Tour (4 en 2014, 1 en 2015). Une victoire qui arrive au meilleur moment pour celui qui n’a plus plus levé les bras depuis Milan San-Rémo en 2018 : "J’ ai reçu beaucoup de critiques et beaucoup m’ont dit de rentrer chez moi (...) J’étais encore fatigué du Giro (2ème derrière Carapaz) puis les jambes sont revenues petit à petit et déjà hier, j’avais cherché à gagner l’étape de Tignes qui a été malheureusement arrêtée à cause des intempéries".

JPEG - 36.7 ko
Nibali résiste au retour des hommes forts de ce Tour de France
Source : AFP

- Alaphilippe craque
2ème du général à 48’’ de Bernal, Julian Alaphilippe a perdu le contact avec le groupe maillot jaune à 13 km de la ligne. Soutenu par Mas, le Français est allé au bout de lui même mais, exténué, il a terminé 26ème de l’étape à 3’17’’ de Nibali. Cette contre-performance lui fait perdre 3 places au général mais l’essentiel est ailleurs : en France, Alaphilippe est devenu un héros. Va-t-il désormais se fixer le Tour de France comme son objectif primordial ? Laissons le s’exprimer à ce sujet dans les colonnes de "L’Equipe" : "- Ce maillot jaune était devenu comme votre seconde peau : J’y ai pris goût jour après jour. Pour l’avenir, je n’y pense pas. Ce classement est inespéré, ces 14 jours en jaune sont inespérés aussi. Mon discours n’a pas changé, je ne me vois pas changer tous les plans de ma carrière (Après Milan San-Rémo et 2 fois la Flèche Wallonne, Alaphilippe veut continuer à épaissir son palmarès dans les classiques et découvrir les Flandriennes) car j’ai été 14 jours en jaune et que je finis 5ème du Tour. Je retiens tout autant mes 2 victoires acquises avec du panache, pas des victoires anodines. - Vous ne pensiez pas au classement général mais vous vous êtes préparé comme un coureur du classement général avec un stage en altitude, une reconnaissance minutieuse des Vosges, des Pyrénées, des Alpes : Ma préparation a été plus ou moins la même que l’an passé. A force de travail, mon niveau s’est élevé. Je n’ai pas fait tous ces sacrifices pour régresser. Ce résultat est la récompense de tout cet investissement. - Vous aviez même repéré le contre-la-montre de Pau : Le chrono faisait partie de mon programme de reconnaissance. Je n’imaginais pas le faire en jaune, mais j’ai une telle faculté d’adaptation que je peux me surprendre. Je savais ce chrono taillé pour moi : le parcours, plus le maillot jaune, plus le public... Je me suis surpassé. Mais de là à le gagner..."

-  Bernal adoubé par Thomas
4ème de l’étape, Egan Bernal n’a pas été en danger aujourd’hui. Le vainqueur sortant, son coéquipier Geraint Thomas, 2ème cette année, avait accepté la défaite et s’est contenté de le féliciter : "C’est la nuit et le jour par rapport à l’an dernier, quand je n’avais pas eu une crevaison, pas une chute. Cette fois, toutes les petites choses se sont mal passées et j’avais déjà eu des soucis avant (chute sévère au Tour de Suisse). C’était difficile mais j’ai continué à me battre. La victoire d’Egan rend les choses plus faciles. Passer la ligne avec lui, c’est un sentiment incroyable, c’est super en tant qu’équipe".

- Bardet meilleur grimpeur
15ème du général, Romain Bardet s’est consolé en ramenant le maillot à pois à Paris. Un maillot qu’il n’a obtenu qu’en passant la 18ème étape à l’avant (68 points sur 86 obtenus ce jour là). Peu importe : "On voulait une victoire d’étape, un podium au général, on n’a pas pu le réaliser. Ce maillot nous rend le bonheur qu’on venait chercher sur ce Tour" (V. Lavenu, manager d’AG2R).

- Classement de l’étape


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  VINCENZO NIBALI BAHRAIN - MERIDA 01H 51’ 53’’
2  ALEJANDRO VALVERDE MOVISTAR TEAM + 00H 00’ 10’’
3  MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM + 00H 00’ 14’’
4  EGAN BERNAL TEAM INEOS + 00H 00’ 17’’
5  GERAINT THOMAS TEAM INEOS + 00H 00’ 17’’
6  RIGOBERTO URAN EF EDUCATION FIRST + 00H 00’ 23’’
7  EMANUEL BUCHMANN BORA - HANSGROHE + 00H 00’ 23’’
8  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO - VISMA + 00H 00’ 25’’
9  WOUT POELS TEAM INEOS + 00H 00’ 30’’
10  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM + 00H 00’ 30’’

- Classement général


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  EGAN BERNAL TEAM INEOS 79H 52’ 52’’
2  GERAINT THOMAS TEAM INEOS + 00H 01’ 11’’
3  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO - VISMA + 00H 01’ 31’’
4  EMANUEL BUCHMANN BORA - HANSGROHE + 00H 01’ 56’’
5  JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK - QUICK - STEP + 00H 03’ 45’’
6  MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM + 00H 04’ 23’’
7  RIGOBERTO URAN EF EDUCATION FIRST + 00H 05’ 15’’
8  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM + 00H 05’ 30’’
9  ALEJANDRO VALVERDE MOVISTAR TEAM + 00H 06’ 12’’
10  WARREN BARGUIL TEAM ARKEA - SAMSIC + 00H 07’ 32’’

- Classement des jeunes


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  EGAN BERNAL TEAM INEOS 79H 52’ 52’’
2  DAVID GAUDU GROUPAMA - FDJ + 00H 23’ 29’’
3  ENRIC MAS DECEUNINCK - QUICK - STEP + 00H 57’ 35’’
4  LAURENS DE PLUS TEAM JUMBO - VISMA + 01H 02’ 44’’
5  GREGOR MÜHLBERGER BORA - HANSGROHE + 01H 04’ 40’’
6  GIULIO CICCONE TREK - SEGAFREDO + 01H 20’ 20’’
7  LENNARD KÄMNA TEAM SUNWEB + 01H 38’ 12’’
8  TIESJ BENOOT LOTTO SOUDAL + 02H 06’ 59’’
9  NILS POLITT TEAM KATUSHA ALPECIN + 02H 13’ 37’’
10  ELIE GESBERT TEAM ARKEA - SAMSIC + 02H 32’ 33’’

- Classement par Équipe


Rang

Équipe

Temps/Ecarts
1 MOVISTAR TEAM 239H 45’ 51’’
2 TREK - SEGAFREDO + 00H 47’ 54’’
3 TEAM INEOS + 00H 57’ 52’’
4 EF EDUCATION FIRST + 01H 25’ 57’’
5 BORA - HANSGROHE + 01H 29’ 30’’
6 GROUPAMA - FDJ + 01H 42’ 29’’
7 TEAM JUMBO - VISMA + 01H 52’ 55’’
8 AG2R LA MONDIALE + 02H 07’ 29’’
9 UAE TEAM EMIRATES + 02H 09’ 35’’
10 ASTANA PRO TEAM + 02H 27’ 17’’

- Classement par points


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  PETER SAGAN BORA - HANSGROHE 309
2  ELIA VIVIANI DECEUNINCK - QUICK - STEP 224
3  SONNY COLBRELLI BAHRAIN - MERIDA 203
4  MICHAEL MATTHEWS TEAM SUNWEB 201
5  CALEB EWAN LOTTO SOUDAL 198
6  MATTEO TRENTIN MITCHELTON - SCOTT 180
7  JASPER STUYVEN TREK - SEGAFREDO 157
8  GREG VAN AVERMAET CCC TEAM 149
9  JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK - QUICK - STEP 119
10  DYLAN GROENEWEGEN TEAM JUMBO - VISMA 116

- Classement du meilleur grimpeur


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  ROMAIN BARDET AG2R LA MONDIALE 86
2  EGAN BERNAL TEAM INEOS 78
3  TIM WELLENS LOTTO SOUDAL 74
4  DAMIANO CARUSO BAHRAIN - MERIDA 67
5  VINCENZO NIBALI BAHRAIN - MERIDA 59
6  SIMON YATES MITCHELTON - SCOTT 59
7  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM 58
8  ALEXEY LUTSENKO ASTANA PRO TEAM 45
9  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO - VISMA 44
10  MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM 42

<< étape précédente | étape suivante >>