Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1920 > Etape par étape > Etape 13 : Strasbourg - Metz

Etape 13 : Strasbourg - Metz

300 km. 21 juillet 1920

- Un froid de canard
Il est 2h30 du matin lorsque les 22 coureurs s’élancent de Strasbourg pour traverser Wissembourg (km 62) où "nos hommes sont alors victimes d’un froid terrible qui va les immobiliser jusqu’à ce que le soleil les ait réchauffés" (...) "Ils cachent successivement chacune de leurs mains dans leur musette. Les champs sont couverts de gelée blanche, et nous faisons un peu l’effet, même sur nos voitures, d’une copie de la retraite de Russie" (H. Desgrange "L’Auto").

- Amenc à l’honneur
12 hommes roulent encore groupés après Thionville (km 250). Il est bien temps que les cadors accélèrent un peu, de manière à larguer les "2ème classe". C’est chose faite pour Pelletier ou Muller qui franchiront la ligne avec 4’3’’ de retard. Mais le Niçois Noël Amenc s’accroche et parvient à prendre place au sein de l’élite, à la 10ème place d’un sprint remporté par le leader de l’épreuve, Philippe Thys.

JPEG - 63.6 ko
Noël Amenc (1889-1955) terminera 14ème du classement général, 3ème de sa catégorie derrière Joseph Pelletier et Théo Wynsdau.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Philippe Thys (Bel) en 11h13’34’’
2 Jean Rossius (Bel)
3 Félix Goethals (Fra)
4 Honoré Barthélémy (Fra)
5 Louis Heusghem (Bel)
6 Emile Masson (Bel)
7 Léon Scieur (Bel)
8 Hector Heusghem (Bel)
9 Firmin Lambot (Bel)
10 Noël Amenc (Fra) t.m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Philippe Thys (Bel) en 195h30’42’’
2 Hector Heusghem (Bel) à 47’21’’
3 Firmin Lambot (Bel) à 1h34’30’’
4 Léon Scieur (Bel) à 1h44’58’’
5 Emile Masson (Bel) à 2h56’39’’
6 Louis Heusghem (Bel) à 3h35’28’’
7 Jean Rossius (Bel) à 3h49’55’’
8 Honoré Barthélémy (Fra) à 5h35’19’’
9 Félix Goethals (Fra) à 8h5’23’’
10 Joseph Van Daele (Bel) à 11h10’6’’
<< étape précédente | étape suivante >>