Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1934 > Etape par étape > Etape 16 : Ax-les-Thermes - Luchon

Etape 16 : Ax-les-Thermes - Luchon

165 km. 21 juillet 1934

- Vignoli à la surprise générale
Le maillot jaune Magne et l’italien Martano ne sont plus séparés que par 2’57’’. Dans le col de Port que Vietto (désormais 5ème du général) franchit 5’’ avant Trueba et le peloton, il ne s’est rien passé. Certainement que les cadors attendent le col du Portet d’Aspet pour régler leurs comptes. Mais, pour l’instant, l’individuel Marcel Renaud prend les devants, suivi de Geyer, Gijssels et Vignoli. Excellent pistard, piètre grimpeur, Renaud est rapidement dépassé, pas Adriano Vignoli (1907-1996) qui est pointé au sommet avec 1’19’’ d’avance sur Vietto, 1’34’’ sur Gijssels, 1’44’’ sur Geyer, 1’50’’ sur Martano, 2’11’’ sur Magne et Lapébie.
Pendant que derrière lui les événements se précipitent, Vignoli (15ème à Paris) poursuit son bonhomme de chemin via le col des Ares et remporte avec 4’2’’ d’avance une belle victoire dans le Tour de France, 2 mois après avoir gagné une étape au Giro (8ème du classement final).

- Vietto au secours de Magne (2ème épisode)
Dans la descente du Portet d’Aspet, les coureurs se regroupent à la poursuite de Vignoli jusqu’à ce que, avant le petit village de Cazaunous, la chaîne d’Antonin Magne saute et s’entortille en endommageant les rayons de la roue arrière. Le maillot jaune se laisse glisser doucement à l’arrière pour ne pas attirer l’attention de ses adversaires avant de mettre pied à terre et de constater la gravité de la situation : le vélo est hors d’usage ! Lapébie et Vietto sont désormais loin devant. Les autres tricolores loin derrière. Pas de camionnette de réparation à l’horizon. C’est fichu ! Non, René Vietto, inquiet de ne pas voir revenir son leader, a fait demi-tour et remonté sur quelques centaines de mètres le Portet d’Aspet pour offrir sa machine à l’infortuné « Tonin ». Aussitôt, ce dernier file à toute vitesse rejoindre Lapébie et nos 2 compères, au prix d’un bel effort, reviennent sur Martano (on apprendra bientôt que l’italien a chuté dans le col de Port et souffre au genou et au foie). A Luchon, Lapébie conserve même suffisamment de fraîcheur pour remporter le sprint pour la 2ème place devant 8 coureurs.
Quant à Vietto, il doit attendre la réparation avant de reprendre la route et terminer 18ème de l’étape à 8’37’’ du vainqueur. « Le Roi René » perd encore une place au général mais, dans le cœur des français, il est devenu un héros, un martyr.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Adriano Vignoli (Ita) en 5h26’14’’
2 Roger Lapébie (Fra) à 4’2’’
3 Antonin Magne (Fra)
4 Romain Gijssels (Bel)
5 Ambrogio Morelli (Ita)
6 Sylvère Maes (Bel)
7 Giovanni Cazzulani (Ita)
7 Giuseppe Martano (Ita)
7 Félicien Vervaecke (Bel)
7 Ludwig Geyer (All) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Antonin Magne (Fra) en 102h19’
2 Giuseppe Martano (Ita) en 102h21’57’’
3 Félicien Vervaecke (Bel) en 102h54’17’’
4 Roger Lapébie (Fra) en 102h56’32’’
5 Ambrogio Morelli (Ita) en 103h1’45’’
6 René Vietto (Fra) en 103h3’57’’
7 Ludwig Geyer (All) en 103h9’32’’
8 Mariano Canardo (Esp) en 103h19’32’’
9 Sylvère Maes (Bel) en 103h23’31’’
<< étape précédente | étape suivante >>