Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1985 > Etape par étape > Etape 10 : Epinal - Pontarlier

Etape 10 : Epinal - Pontarlier

204,5 km. 8 juillet 1985

- Hinault intimide
Le début d’étape est extrêmement animé : Anderson pointe le bout de son nez au 5ème km, accompagné de 2 gardes du corps du maillot jaune, Lemond et Ruttimann.
Ce n’est pas suffisant. Hinault en personne rapplique puis continue sur sa lancée et se projette seul à l’avant durant un demi-kilomètre.
« Le blaireau » montre sa force, de manière à ne pas avoir à s’en servir.
Vieille tactique qui a fait ses preuves...

- Pedersen vainqueur
Au 138ème km, 8 coureurs prennent véritablement de l’avance (4’23’’ à Ornans). Ces 8 coureurs : Gaston, Arnaud, Pelier, Bagot, Pedersen, Van Der Poel, Lammerts et Roux ne comptent plus que 2’58’’ au sommet de la côte du Désert (km 175).
Arnaud, Lammerts puis Pedersen leur faussent ensuite compagnie.
L’arrivée n’a pas lieu dans le centre de Pontarlier mais au sommet de la côte de Larmont, à 1120 m d’altitude, après 6,8 km de montée à 5,5 %.
Inaki Gaston (Reynolds), meilleur grimpeur que les autres, parvient à recoller aux 3 hommes de tête mais il est battu au sprint par Jorgen Pedersen (Inoxplan-Carrera) et Johan Lammerts (Panasonic).
Derrière, Delgado s’extirpe du peloton à 2 km de l’arrivée pour prendre quelques secondes sur les ténors.
Bien peu en comparaison de ce qu’il a perdu lors du contre-la-montre.

- Faut-il en rire ou en pleurer ?
Davide Boifava, le directeur sportif italien, pouvait être satisfait de la victoire du danois Pedersen qui remportait sa 1ère grande victoire à 25 ans, après un an et demi de professionnalisme.
Mais il se lamentait surtout du comportement de son chef de file Roberto Visentini, arrivé 11’ après le peloton à Pontarlier : « Un jour, il se plaint de la tête, un autre jour de l’estomac mais je me demande pour finir s’il a suffisamment de caractère pour disputer le Tour de France (...) C’st pour lui que nous sommes venus. »

- Thurau hors-course
Tout commence dans le contre-la-montre de Strasbourg.
Mottet rattrape Thurau.
Les 2 coureurs font certainement un bout de chemin ensemble.
A l’arrivée, l’allemand est sanctionné d’une minute de pénalité.
Le lendemain, il moleste un commissaire international avec lequel il avait déjà eu maille à partir par le passé.
La sanction ne se fait pas attendre : Dietrich Thurau (Hitachi) est mis hors-course.
Il était le seul allemand du peloton.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jorgen Pedersen (Dan) en 5h6’27’’
2 Johan Lammerts (PB) m.t.
3 Inaki Gaston (Esp) à 2’’
4 Dominique arnaud (Fra) m.t.
5 Denis Roux (Fra) à 41’’
6 Joël Pelier (Fra) à 47’’
7 Jean-Claude Bagot (Fra) à 1’
8 Pedro Delgado (Esp) à 1’18’’
9 Adrie Van Der Poel (PB) à 1’27’’
10 Marc Madiot (Fra) à 1’30’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Hinault (Fra) en 51h5’57’’
2 Greg Lemond (USA) à 2’16’’
3 Sean Kelly (Irl) à 2’42’’
4 Steve Bauer (Can) à 3’21’’
5 Phil Anderson (Aus) à 3’38’’
6 Stephen Roche (Irl) à 3’44’’
7 Charly Mottet (Fra) à 4’11’’
8 Pascal Simon (Fra) à 4’20’’
9 Niki Ruttimann (Sui) à 4’53’’
10 Paul Haghedooren (Bel) à 5’12’’
<< étape précédente | étape suivante >>