Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1993 > Etape par étape > Etape 4 : Dinard - Avranches (c.l.m. par équipes)

Etape 4 : Dinard - Avranches (c.l.m. par équipes)

81 km. 7 juillet 1993

- Les GB-MG offrent le maillot à Cipollini
Patrick Lefévère est un directeur sportif heureux.
Son équipe GB-MG vient de remporter l’épreuve tant redoutée par l’ensemble des coureurs : le contre-la-montre par équipes.
Evidemment, toute l’équipe est à féliciter mais Cipollini n’hésite pas une seconde au moment des remerciements : « Jaskula a été phénoménal. Avec ce polonais, on ne pouvait pas perdre. Dans la dernière bosse, je lui criais de ralentir et, le cinglé, il accélérait encore ».
Mario Cipollini est l’objet de toutes les sollicitations.
Normal, il est le nouveau leader du Tour.
Il possédait 25’’ de retard sur Wilfried Nelissen au départ de cette étape. Les Novémail de Nelissen terminant 4ème à 31’’, c’est dans la poche !
Cipollini a rempli son contrat. Il peut quitter les GB-MG à la fin de la saison la tête haute.
Il considère, en effet, que l’arrivée de Ferretti comme directeur sportif l’année prochaine l’oblige à trouver une nouvelle équipe. Cipollini a besoin d’une formation entièrement à son service pour lui emmener les sprints alors que Ferretti est un adepte des courses de mouvement.
Au moment de distribuer les accessits, n’oublions pas le français Laurent Pillon. Lui aussi a apporté sa pierre à l’édifice GB-MG.

- Indurain perd 1’17’’ sur les Once
Les Once de Breukink et de Zülle finissent 2ème de ce contre-la-montre à 5’’ des italiens.
La victoire leur tendait même les bras mais Johan Bruyneel, très costaud aujourd’hui, a cassé un pignon avant la colline d’Avranches, à moins de 4 km de l’arrivée.
Manolo Saiz, leur directeur sportif, a alors ordonné à ses coureurs de ralentir. Ils étaient pourtant suffisamment nombreux pour que leur temps soit comptabilisé !
Peut-être cette hésitation leur a-t-elle été fatale ?
Toujours est-il qu’ils ont engrangé 1’17’’ sur Miguel Indurain.
Les Banesto ont terminé 7ème d’une épreuve qui ne leur convenait pas.

- Tony Rominger débourse
Les Clas du suisse Rominger savaient que la journée allait être difficile.
A 7 au départ de l’étape, ils ne pouvaient espérer aucun miracle. Ils se classent 14ème à 3’6’’ des GB-MG.
Mais les commissaires leur infligeront 1’ de pénalité pour s’être poussés pendant l’épreuve.
Rominger se retrouve 100ème au classement général !

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 GB-MG MAGLIFICIO en 1h34’10"
2 ONCE à 5"
3 MOTOROLA à 26"
4 NOVEMAIL-LASER à 31"
5 CARRERA JEANS-TASSONI à 47"
6 TELEKOM à 1’21’’
7 BANESTO à 1’22’’
8 GATORADE-MEGA DRIVE à 1’34’’
9 ARIOSTEA à 1’36’’
10 LAMPRE-POLTI à 1’49’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Mario Cipollini (Ita) en 16h57’51’’
2 Wilfried Nelissen (Bel) à 6’’
3 Alex Zülle (Sui) à 21’’
4 Laurent Jalabert (Fra) à 22’’
5 Zenon Jaskula (Pol) à 29’’
6 Johan Bruyneel (Bel) à 39’’
7 Erik Breukink (PB) m.t.
8 Philippe Louviot (Fra) à 52’’
9 Johan Museeuw (Bel) à 58’’
10 Franco Ballerini (Ita) à 1’5’’
<< étape précédente | étape suivante >>