Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1965 > Etape par étape > Etape 7 : La Baule - La Rochelle

Etape 7 : La Baule - La Rochelle

219 km. 28 juin 1965

- Une belle échappée
La pluie a fait son apparition sur les routes du Tour. Ce qui a, dans un premier temps, quelque peu calmé les ardeurs du peloton jusqu’à ce que, à Saint-Philibert-de-Bouaine (km 99), Ward Sels (Solo-Superia) s’en aille avec 8 compagnons. Du beau monde à l’intérieur de ce groupe puisque y figuraient Bernard Van De Kerkhove, un autre Solo-Superia, 2ème du général celui-là, flanqué de Cees Van Espen (Televizier), 6ème.
Rolf Wolfshohl, le partenaire de Poulidor chez Mercier, s’était joint à eux et n’hésitait pas à prendre des relais très appuyés. Evidemment, les commentaires allaient bon train : l’allemand n’avait-il pas déjà fait le coup à Poulidor lors du dernier Tour d’Espagne qu’il avait empoché au nez et à la barbe de son leader ?
Pour compléter l’effectif, il y avait encore Gilbert Desmet 1 et Gustav Desmet (Wiel’s Groene Leeuw), Luis Otano (Ferrys), Jean-Claude Lefebvre (Pelforth) et Sébastian Elorza (Kas).
Derrière, les Salvarani du maillot jaune Gimondi ont lutté pendant 2 heures, Adorni lui-même n’hésitant pas à payer de sa personne. Les italiens n’étaient soutenus que par les Flandria de Guillaume Driessens. Ce dernier entendait protéger le maillot vert de Reybrouck et ne voyait pas d’un bon œil ses ennemis de Solo-Superia rafler la mise à la fin de l’étape.
Après cette belle passe d’armes, les Salvarani n’ont plus insisté. Ils ont estimé qu’ils allaient dépenser trop d’énergie dans la bataille alors que la montagne se pointait à l’horizon.

-  Coup double des Solo-Superia
A La Rochelle, la pluie s’abattait si fort que les organisateurs n’ont pas pris le risque de faire entrer les coureurs à l’intérieur du vélodrome. Le sprint s’est déroulé sur une espèce de petit chemin bordé d’orties alors que les spectateurs s’étaient massés dans le stade, après avoir payés leur billet. Imaginez leur déception !
Ce n’était pas le problème de Sels qui s’imposait et prouvait ainsi que sa cuisse endolorie depuis une chute à Roubaix allait mieux.
Le peloton coupait la ligne 4’30’’ plus tard. Suffisant pour que Van De Kerkhove récupère le maillot jaune qu’il avait déjà porté de Roubaix à Rouen.

JPEG - 8.1 ko
Belle opération pour les équipiers de Van Looy :
Maillot jaune pour Van De Kerkhove, victoire d’étape pour Sels, champion de Belgique 1964.


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Edward Sels (Bel) en 5h4’47’’
2 Gustav Desmet (Bel)
3 Rolf Wolfshohl (RFA)
4 Gilbert Desmet 1 (Bel)
5 Cees Van Espen (PB)
6 Luis Otano (Esp)
7 Bernard Van De Kerkhove (Bel)
8 Jean-Claude Lefebvre (Fra)
9 Sébastian Elorza (Esp) t.m.t.
10 Gerben Karstens (PB) à 2’43’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Van De Kerkhove (Bel) en 37h48’15’’
2 Cees Van Espen (PB) à 1’1’’
3 Gilbert Desmet 1 (Bel) à 1’56’’
4 Felice Gimondi (Ita) à 2’10’’
5 Rolf Wolfshohl (RFA) à 3’4’’
6 Luis Otano (Esp) à 4’58’’
7 Vittorio Adorni (Ita) à 4’59’’
8 Ferdinand Bracke (Bel) à 5’7’’
9 Raymond Poulidor (Fra) à 5’16’’
10 Gustav Desmet (Bel) à 5’25’’
<< étape précédente | étape suivante >>