Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1965 > Etape par étape > Etape 10 : Bagnères-de-Bigorre - Ax-les-Thermes

Etape 10 : Bagnères-de-Bigorre - Ax-les-Thermes

22.5 km. 1 juillet 1965

-  Les abandons continuent
L’indigestion de la veille n’est pas encore passée. Dès que la bataille s’engage à l’avant, en particulier sous les coups de boutoir de Van Looy à Saint-Gaudens, une cascade d’abandons est annoncée : Wolfshohl et Chappe (Mercier), Everaert (Ford), Geldermans (Margnat-Paloma), Bocklant (Flandria), Sels (Solo-Superia) et Vélez (Kas).
Pour Bahamontès, bien mal en point la veille, cela semble aller mieux. Le Picador place même une banderille juste avant d’aborder le Portet d’Aspet puis il prend une mauvaise route, fait demi-tour et s’arrête au pied d’un bouquet de frênes. C’est fini : le vainqueur du Tour 1959, 6 fois meilleur grimpeur de l’épreuve, met fin à sa longue carrière cycliste.

- Du grand Van Looy
Hier, Rik Van Looy n’a pas trop mal passé la difficile étape des Pyrénées (17ème à 7’58’’ de Jimenez). Aujourd’hui, il a décidé de frapper fort. Il a déjà secoué une première fois le peloton à Saint-Gaudens, provoquant l’anarchie. Poulidor s’est retrouvé à l’arrière, pour un temps seulement. L’accalmie est vite revenue.
Laissons les coureurs avaler le col du Portet d’Aspet (Gilbert Bellone le franchit en tête mais il est déclassé pour avoir bousculé Jimenez) et le col de Port. Retrouvons-nous au sommet de celui-ci. C’est là que Van Looy prend son envol, uniquement suivi par son ennemi intime, Guido Reybrouck.

- Reybrouck sans gloire
Les 2 belges font partie de 2 équipes rivales : Solo-Superia pour Van Looy ; Flandria-Roméo (dirigée par Guillaume Driessens, l’ancien gourou de Van Looy) pour Reybrouck.
Pas question pour ce dernier d’aider, ne serait-ce qu’une fois, l’adversaire honni.
« L’Empereur d’Herentals » va donc effectuer tout le travail, jusqu’à ce que Verhaegen (Wiel’s Groene Leeuw) et Pambianco (Salvarani) rappliquent dans le col de la Chioula. Mais, là encore, pas grand-chose à espérer : l’italien est un équipier du maillot jaune Gimondi. Il ne prendra aucun relais. Verhaegen l’imitera assez rapidement.
Pas grave, Van Looy ne se retourne pas. Il continue de mener grand train. A Ax-les-Thermes, le sprint est serré mais, Reybrouck, plus frais, s’impose.
Le peloton arrive 2’30’’ plus tard. Van Looy a quand même réalisé une bonne affaire. Il se replace à la 7ème place du général.

JPEG - 9.9 ko
Reybrouck (à gauche) l’emporte devant Van Looy


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Guido Reybrouck (Bel) en 6h44’18’’
2 Rik Van Looy (Bel) m.t.
3 August Verhaegen (Bel) à 3’’
4 Arnaldo Pambianco (Ita) à 4’’
5 Eduardo Castello (Esp) à 1’
6 Cees Haast (PB) à 1’11’’
7 Fernando Manzanèque (Esp) à 1’12’’
8 Juan-José Sagarduy (Esp) à 2’30’’
9 Gianni Motta (Ita)
10 Felice Gimondi (Ita) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Felice Gimondi (Ita) en 56h27’45’’
2 Raymond Poulidor (Fra) à 3’12’’
3 Jean-Claude Lebaube (Fra) à 4’23’’
4 André Foucher (Fra) m.t.
5 Gianni Motta (Ita) à 4’32’’
6 Cees Haast (PB) à 5’9’’
7 Rik Van Looy (Bel) à 5’41’’
8 Tom Simpson (GB) à 6’39’’
9 Guido De Rosso (Ita) à 6’40’’
10 Karl-Heinz Kunde (RFA) à 6’55’’
<< étape précédente | étape suivante >>