Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1971 > Etape par étape > Etape 8 : Nevers - Puy-de-Dôme

Etape 8 : Nevers - Puy-de-Dôme

221 km. 5 juillet 1971

- Des nouvelles des blessés
Les coureurs qui avaient chuté la veille lors du sprint mouvementé de Nevers ont repris le collier aujourd’hui, R. De Vlaeminck et Vianen couverts de pansements.
Par 3 fois en début d’étape, le docteur est même venu nettoyer la plaie au bras gauche du « Gitan » qui a courageusement terminé l’étape attardé tandis que son équipier Tino Tabak (8ème du général ce matin) se classait dernier, victime de problèmes intestinaux.

- Merckx à l’attaque
On a beau se coltiner le Puy-de-Dôme en fin de parcours, le maillot jaune n’est pas du genre à attendre tranquillement le moment décisif. Au contraire ! Au 49ème km, il se lance au commandement, entouré de 4 équipiers (Van Schil, Swerts, Mintjens et Stevens). 11 coureurs (parmi lesquels Ocana qui n’hésite pas à prendre des relais) les accompagnent. 40’’ les séparent bientôt du peloton mais, derrière, on n’est pas décidé à céder aussi facilement et le regroupement a lieu avant Cérilly (km 63).

- Labourdette durcit la course
La côte de la Vareille (km 167) est franchie sans souci. Il faut attendre la côte du Cratère (km 196) pour que les événements s’accélèrent. Maurice De Muer, le directeur sportif des Bic, a décidé de lancer Bernard Labourdette à l’offensive de manière à esseuler Merckx. Le pyrénéen est repris au 203ème km mais les coursiers de la Molténi semblent déjà fatigués.

- Ocana porte l’estocade
Dans le Puy-de-Dôme, à 10 km de l’arrivée, Delisle attaque. Merckx réagit. Il ne reste plus qu’une vingtaine de coureurs groupés. Aux environs de la Barraque, c’est-à-dire à 8 km du sommet, Thévenet se propulse à son tour à l’avant. Aucune réaction de la part du bruxellois ! Luis Ocana (Bic) sent qu’il y a un coup à jouer. Il contre-attaque 1500 m plus loin. Merckx, plus laborieux que de coutume, poursuit à son rythme. Néanmoins, Seuls Zoetemelk et Agostinho parviennent à rester dans son sillage. Devant, Ocana rattrape et dépasse Thévenet (qui terminera 8ème de l’étape) pour s’en aller gagner, dans le brouillard, une superbe victoire et démontrer que le champion belge n’était pas invincible. Ce dernier est même lâché à moins de 2 km de la ligne par ses 2 derniers accompagnateurs. 4ème de l’étape à 15’’ de l’espagnol, Merckx n’en conserve pas moins le maillot jaune.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Luis Ocana (Esp) en 6h21’10"
2 Joop Zoetemelk (PB) à 7"
3 Joaquim Agostinho (Por) à 13"
4 Eddy Merckx (Bel) à 15"
5 Gosta Pettersson (Sue) à 49"
6 Agustin Tamames (Esp) à 1’10"
7 Cyrille Guimard (Fra) à 1’15"
8 Bernard Thévenet (Fra) à 1’21"
9 Gianni Motta (Ita) à 1’37"
10 Enrico Paolini (Ita) à 1’52"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 44h56’39"
2 Joop Zoetemelk (PB) à 36"
3 Luis Ocana (Esp) à 37"
4 Gosta Pettersson (Sue) à 1’16"
5 Bernard Thévenet (Fra) à 1’58"
6 Gianni Motta (Ita) à 2’2"
7 Enrico Paolini (Ita) à 2’24"
8 Tomas Pettersson (Sue) à 2’48"
9 Lucien Van Impe (Bel) à 2’51"
10 Leif Mortensen (Dan) à 3’12"
<< étape précédente | étape suivante >>