Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1971 > Etape par étape > Etape 11 : Grenoble - Orcières-Merlette

Etape 11 : Grenoble - Orcières-Merlette

134 km. 8 juillet 1971

- Ocana maillot jaune
La côte de Laffrey est abordée dès le 13ème km alors que les coureurs ont encore les jambes lourdes. Pas Agostinho qui démarre, suivi par Ocana, Van Impe et le maillot jaune Zoetemelk. G. Pettersson tente de les suivre. Sans succès. Merckx n’essaye même pas ! Au sommet, le portugais passe 15’’ avant ses 3 poursuivants, 1’15’’ avant le suédois, 1’30’’ avant Guimard, Thévenet, Mortensen et Uribezubia, 2’ avant Merckx et le peloton.
Bientôt, 2 entités se regroupent. D’un côté, les 4 hommes de tête. De l’autre, le groupe Merckx qui a récupéré tous les autres fugitifs.
Ocana gagne le point chaud de Pierre-Châtel devant Zoetemelk. 5’’ de bonifications contre 3 pour le hollandais, voici l’espagnol de Mont-de-Marsan virtuel maillot jaune ! Le peloton Merckx passe 2’25’’ plus tard.

-  Ocana au dessus du lot
Devant, « on est frappé, comme la veille, par l’allure de Luis Ocana. Il est penché sur le guidon avec application, le dos arrondi mais les jambes nerveuses enroulent souplement une démultiplication raisonnable. Les autres ont peine à suivre. Ils doivent, de temps à autre, se dresser sur leurs pédales et s’arracher d’un coup de rein plus énergique pour revenir dans le sillage de l’espagnol » (R. Bastide).
Au bas du col de Noyer, alors qu’il reste plus de 60 km à couvrir, Ocana accélère encore et, cette fois, il est parti pour un extraordinaire exploit en solitaire. Au sommet de ce col (km 90), il compte 3’55’’ d’avance sur Van Impe. Agostinho et Zoetemelk ne sont pas loin du belge mais ils sont à bout de souffle. Le groupe Merckx qui passe avec 5’25’’ de retard les reprendra aux alentours du 103ème km.
On assiste alors à une superbe passe d’armes entre 2 grands champions. Ocana, bien sûr, qui caracole en tête, ne fléchit aucunement pour atteindre les champs de ski d’Orcières-Merlette (1817 m d’altitude) et reléguer Van Impe à 5’52’’. Mais aussi Merckx qui lutte seul, traînant dans sa roue toute une escouade de suiveurs, dans la seule optique de perdre un minimum de temps. A l’arrivée, il lui reste suffisamment d’orgueil pour arracher au sprint la 3ème place, à 8’42’’ d’Ocana, quand même !

- Godefroot hors-délais
68 coureurs arrivent théoriquement hors-délais mais le seuil de tolérance est porté à 15 %. Walter Godefroot, 2ème du classement par points ce matin, est éliminé.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Luis Ocana (Esp) en 4h2’49"
2 Lucien Van Impe (Bel) à 5’52"
3 Eddy Merckx (Bel) à 8’42"
4 Joop Zoetemelk (PB)
5 Gosta Pettersson (Sue)
6 Bernard Thévenet (Fra)
7 Bernard Labourdette (Fra) t.m.t.
8 Cyrille Guimard (Fra) à 8’46"
9 Tomas Pettersson (Sue) m.t.
10 Joaquim Agostinho (Por) à 8’50"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Luis Ocana (Esp) en 58h33’
2 Joop Zoetemelk (PB) à 8’43"
3 Lucien Van Impe (Bel) à 9’20"
4 Gosta Pettersson (Sue) à 9’26"
5 Eddy Merckx (Bel) à 9’46"
6 Bernard Thévenet (Fra) à 10’8"
7 Leif Mortensen (Dan) à 13’22"
8 Tomas Pettersson (Sue) à 14’50"
9 Joaquim Agostinho (Por) à 20’31"
10 Cyrille Guimard (Fra) à 21’35"
<< étape précédente | étape suivante >>