Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1971 > Etape par étape > Etape 12 : Orcières-Merlette - Marseille

Etape 12 : Orcières-Merlette - Marseille

251 km. 10 juillet 1971

- Du jamais vu
Eddy Merckx a disposé d’une journée de repos pour digérer sa défaite : 5ème du général à 9’46’’ d’Ocana, il est décidé à réagir, et ce le plus vite possible !
Pourquoi pas dès le signal du départ ? Alors que le maillot jaune est à l’arrière du peloton, un des équipiers du "Cannibale", Marinus Wagtmans, s’élance dans la descente de 6 km qui va d’Orcières au lieudit « Les Garnauds ». Rapidement, Merckx et un autre Molténi, Jozef Huysmans, ainsi que Letort (Bic), Van Der Vleuten (Goudsmit-Hof), Aimar (Sonolor), Bouloux (Peugeot), Paolini et Armani (Scic) le rejoignent.
Et c’est parti, sous une chaleur torride, pour 250 km de folle course-poursuite sur les routes étroites et tortueuses de la Haute-Provence. Les 3 Molténi vont tenir tête aux Bic de Maurice De Muer, aidés par le maillot vert Guimard et ses équipiers de chez Mercier avec un écart qui oscillera entre 55’’ et 2’10’’ (après qu’Ocana ait crevé, km 126).
A Marseille, c’est la panique : à 45,351 km/h de moyenne, les coureurs ont une heure et demie d’avance sur l’horaire le plus optimiste ! M. Gaston Defferre, le maire de la ville, est furieux. La Grande Boucle ne reviendra sur la Canebière qu’en 1989 !

- Une victoire à la Pyrrhus ?
Au sprint, Luciano Armani bat Eddy Merckx tandis que le peloton arrive 1’56’’ plus tard. Ocana ne décolère pas : « Eddy n’a pas été régulier. Il a fait démarrer Wagtmans avant même que le directeur de course ait levé son fanion. Et lui-même a foncé en profitant de la confusion provoquée par la chute de Zubero après 3 km de descente. J’ai été pris dans cette cassure car je me trouvais en queue de peloton. J’avais été retenu jusqu’à la dernière seconde par un radioreporter qui m’interviewait. »
Merckx se retrouve 2ème du général mais il compte encore 7’34’’ de retard. C’est beaucoup et, surtout, la somme d’efforts qu’il a dû fournir aujourd’hui est considérable. A quelques jours des Pyrénées, qui plus est !

- Les Kas et les Molténi loin derrière
Zubero (Kas), tombé dès le départ, a été attendu par ses coéquipiers tout comme Bruyère, victime d’une crevaison au 45ème km. Si bien que le peloton des Molténi avec Karstens et Danguillaume a rejoint la cité phocéenne avec près de 22’ de retard et celui des espagnols avec 34’. Hors-délais, ces derniers ont été repêchés.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Luciano Armani (Ita) en 5h25’28"
2 Eddy Merckx (Bel)
3 Lucien Aimar (Fra)
4 Jos Van Der Vleuten (PB)
5 Enrico Paolini (Ita)
6 Désiré Letort (Fra)
7 Robert Bouloux (Fra) t.m.t.
8 Marinus Wagtmans (PB) à 2"
9 Jozef Huysmans (Bel) m.t.
10 Cyrille Guimard (Fra) à 1’56"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Luis Ocana (Esp) en 64h0’24"
2 Eddy Merckx (Bel) à 7’34"
3 Joop Zoetemelk (PB) à 8’43"
4 Lucien Van Impe (Bel) à 9’20"
5 Gosta Pettersson (Sue) à 9’26"
6 Bernard Thévenet (Fra) à 10’8"
7 Leif Mortensen (Dan) à 13’22"
8 Tomas Pettersson (Sue) à 14’50"
9 Joaquim Agostinho (Por) à 20’31"
10 Cyrille Guimard (Fra) à 21’35"
<< étape précédente | étape suivante >>