Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1996 > Etape par étape > Etape 7 : Chambéry - Les Arcs

Etape 7 : Chambéry - Les Arcs

200 km. 6 juillet 1996

- Parcours : Cols de la Madeleine, du Cormet de Roselend et montée des Arcs.

- Une page d’histoire
Miguel Indurain, grand favori de l’épreuve, vient de franchir sans problème la Madeleine et le Cormet de Roselend.
Il lui reste la montée des Arcs à effectuer.
A 6 km du but, il ressent bien « une sensation bizarre » : « Mon coup de pédale était plus sec. J’ai noté ce détail mais, comme l’allure du groupe n’était pas très élevée, je n’y ai pas prêté attention ».
Et pourtant, à 3,5 km du sommet, le champion basque s’écarte sur la gauche de la route, descend en queue de groupe, le visage défiguré et perd irrémédiablement du terrain en compagnie de Zülle.
Il terminera l’étape 16ème à 4’19’’ du vainqueur et récoltera 20’’ de pénalités pour ravitaillement illicite dans le dernier kilomètre.
Le vainqueur des 5 derniers Tours de France vient de craquer pour la 1ère fois, victime d’une fringale.

Que s’était-il passé auparavant ?

- Jalabert en perdition
Dès le 3ème km du premier col du Tour, le col de la Madeleine, Laurent Jalabert avait déjà compris que le Tour de France n’était pas pour lui.
Il était lâché par le peloton conduit par les Télékom et devait passer au sommet avec 4’35’’ de retard.
La montée des Arcs allait se révéler être un calvaire, une « panne sèche complète. (...) J’avais alors 2 solutions : souffrir ou perdre le moral. J’ai choisi la 1ère option. »
Il terminera l’étape à 12’56’’.

- La Bérézina pour l’équipe Once
Les malheurs de la Once ne s’arrêtaient pas à Jalabert.
L’autre leader, Alex Zülle, n’allait guère mieux.
Il avait été victime de 2 chutes dans la descente du Cormet de Roselend alors que Johan Bruyneel tombait, lui, dans le ravin. Le belge s’accrochait aux branches et aux pierres pour remonter et reprendre la course !
Il faut dire que la journée avait été pluvieuse et que le brouillard avait fait son apparition.
Zülle, porteur de lunettes, n’est vraiment pas avantagé dans ces circonstances.
Courageux, il avait, à chaque fois, recollé au peloton, mais, il craquait dans les derniers kilomètres de la montée des Arcs et terminait l’étape 15ème à 3’29’’.

- L’abandon du maillot jaune, Heulot
Stéphane Heulot souffrait en secret du genou depuis l’étape de Besançon.
Après 12 km d’ascension dans le col de la Madeleine, il était lâché. Il avait recollé dans la descente mais il abandonnait à 2 km du sommet du Cormet de Roselend.

Qui pour le gain de l’étape ?

- Bölts en baroudeur ?
Après une escapade de Riis dans la descente de la Madeleine et une chute sans dommage de Rominger dans cette même descente, c’est Udo Bölts (Télékom) qui prend les choses en mains.
Il attaque dans la vallée, à la Bâthie. Il est rejoint par Jonker et Elli. Il largue ses compagnons dans la montée du Cormet de Roselend mais il doit accepter le retour de Laurent Dufaux dans la montée des Arcs. C’en est fini de ses espoirs. Il s’effondre et terminera à plus de 5’.

- Luc Leblanc refait parler de lui
A 6 km de l’arrivée, Luc Leblanc, le champion du monde 1994, tente sa chance.
Il dépasse Bölts puis Dufaux et s’envole vers la victoire à 3 km du sommet.
On peut parler d’une résurrection pour le limousin, exilé dans l’équipe italienne Polti, après des blessures à répétition et des démêlés dans l’affaire de l’équipe mort-née « Le Groupement ».
Il s’agira, pour lui, de sa 2ème et dernière victoire dans le Tour.

Et le maillot jaune ?

- Evgueni Berzin, pour 16/100 de seconde
Il a fallu attendre quelques minutes pour connaître le nom du nouveau leader du Tour puisque le russe de la Gewiss Evgueni Berzin a revêtu la Tunique pour 16/100 de seconde d’avance sur l’espagnol Abraham Olano !
Il avait terminé cette étape 11ème et dernier de son groupe à 56’’ de Leblanc.
On ne peut pas considérer cette prise de pouvoir comme une injustice car c’était déjà lui qui avait été le seul à avoir battu le grand Indurain dans un Tour, en l’occurrence le Giro en 1994.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Luc Leblanc (Fra) en 5h47’22"
2 Tony Rominger (Sui) à 47"
3 Peter Luttenberger (Aut) à 52"
4 Richard Virenque (Fra)
5 Laurent Dufaux (Sui)
6 Abraham Olano (Esp) t.m.t.
7 Bjaarne Riis (Dan) à 56"
8 Fernando Escartin (Esp)
9 JanUllrich (All)
10 Piotr Ugrumov (Rus) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Evgueni Berzin (Rus) en 40h47’53"
2 Abraham Olano (Esp) m.t.
3 Tony Rominger (Esp) à 7"
4 Bjaarne Riis (Dan) à 8"
5 Jan Ullrich (All) à 30"
6 Richard Virenque (Fra) à 31"
7 Laurent Dufaux (Sui) à 37"
8 Piotr Ugrumov (Rus) à 40"
9 Peter Luttenberger (Aut) à 59"
10 Fernando Escartin (Esp) à 1’02"
<< étape précédente | étape suivante >>