Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1996 > Etape par étape > Etape 13 : Le Puy-en-Velay - Superbesse-Sancy

Etape 13 : Le Puy-en-Velay - Superbesse-Sancy

- La moyenne montagne à l’honneur
Le Massif Central est gâté cette année.
Après l’étape d’hier qui s’achevait au Puy-en-Velay, c’est à Superbesse-Sancy que les coureurs s’arrêteront ce soir.
Au programme, 5 cols de 2, 3 et 4èmes catégories dont 3 situés dans les 20 derniers kilomètres.

- Une course rapide et animée
Le début d’étape est marqué par de nombreuses tentatives d’échappées.
Mais la course ne se décante réellement qu’après le ravitaillement de Sugères, lorsque 14 hommes se regroupent en tête.
L’un d’entre eux, Abdoujaparov, prend bien un peu d’avance avant d’aborder les 3 dernières difficultés mais il abdiquera avant de parvenir au sommet de la 1ère.
Il s’agit de la côte de Saint-Anastaise (2ème catégorie).
Savoldelli la franchit détaché du groupe qui se disloque complètement.
Derrière, alors que le peloton est emmené à vive allure par les Banesto, Leblanc et Virenque se font la belle.
Rominger est lâché. Il revient dans la descente mais il est définitivement largué dans la côte du Faux (3ème catégorie).
Les 2 français y poursuivent leurs efforts et rattrapent un à un les échappés du matin.
Le groupe maillot jaune passe en haut de cette côte avec 30’’ de retard sur eux.
Dans la 3ème et dernière difficulté de cette fin de parcours, la montée vers Superbesse (3ème catégorie), c’est au tour de Berzin, 2ème du classement général, de craquer.
Les 2 français basculent au sommet en compagnie des 3 survivants de l’échappée : Sörensen (Rabobank), Rodrigues (Banesto) et Savoldelli (Roslotto).
Il reste alors 2 km à parcourir : Savoldelli tente sa chance. Il échoue.
La victoire revient à Rolf Sörensen.
Le Danemark n’en croit pas ses yeux.
Rominger, Berzin et Ullrich arrivent 28’’ derrière le groupe maillot jaune, réglé par Miguel Indurain.

- Rolf Sörensen, l’autre danois
Le Tour pulvérise les records d’Audimat au Danemark.
Ils étaient 5 danois au départ. Et voici que Riis est en passe de remporter l’épreuve.
Ce n’est pas suffisant ?
Voilà Sörensen qui signe sa 2ème victoire d’étapes après celle de 1994.
Un très beau coureur, ce Sörensen, porteur du maillot jaune 4 jours en 1991 jusqu’à sa chute du côté de Valenciennes.
Il peut également s’enorgueillir de ses succès sur 2 épreuves aussi dissemblables que Liège-Bastogne-Liège en 1993 et le Tour des Flandres en 1997 !

- Des rapports difficiles entre Leblanc et Virenque
Ils étaient coéquipiers il y a 2 ans dans l’équipe Festina. Cela n’a pas été suffisant pour faire de ces 2 hommes 2 amis.
Déjà dans l’étape du Cormet de Roselend, une altercation avait pris forme.
Sur la ligne d’arrivée de Superbesse, Richard Virenque remettait le couvert : «  Je joue le jeu à fond. Lui, je ne sais pas à quoi il joue. (...) J’ai roulé avec lui, il tire en dedans. A 3 km de l’arrivée, il me met un sac alors que je roulais. Moi, je suis franc jeu, lui non. »
Leblanc tentera, pour sa part, de calmer le jeu : « Je ne suis pas là pour le combattre », « ni pour l’amener sur la ligne », ajoutera-t-il cependant.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Rolf Sorensen (Dan) en 4h03’56"
2 Orlando Rodrigues (Esp) m.t.
3 Richard Virenque (Fra) m.t.
4 Luc Leblanc (Fra) à 2"
5 Paolo Savoldelli (Ita) à 11"
6 Miguel Indurain (Esp) à 23"
7 Chris Boardman (GB)
8 Laurent Brochard (Fra)
9 Laurent Dufaux (Sui)
10 Abraham Olano (Esp) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bjarne Riis (Dan) en 61h00’18"
2 Abraham Olano (Esp) à 56"
3 Evgueni Berzin (Rus) à 1’08"
4 Tony Rominger (Sui) à 1’21"
5 Jan Ullrich (All) à 2’06"
6 Peter Luttenberger (Aut) à 2’38"
7 Richard Virenque (Fra) à 3’16"
8 Miguel Indurain (Esp) à 4’38"
9 Laurent Dufaux (Sui) à 5’03"
10 Fernando Escartin (Esp) à 5’17"
<< étape précédente | étape suivante >>