Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1965 > Etape par étape > Etape 16 : Gap - Briançon

Etape 16 : Gap - Briançon

177 km. 8 juillet 1965

-  Le jour de Poulidor ?
La plupart des observateurs estiment qu’au terme de cette étape, Raymond Poulidor devrait, enfin, pour sa 4ème participation à 29 ans, revêtir le maillot jaune. Après s’être montré supérieur à son rival Felice Gimondi dans le Ventoux, il ne lui reste plus que 34’’ à récupérer. Les cols de Vars et de l’Izoard devraient le lui permettre ...

- Cela commence plutôt bien
Le peloton somnole encore lorsque la côte de Sauze est franchie (1er : Novak). Le col de Vars non plus ne parvient pas vraiment à réveiller les coureurs. Quand même, en vue du sommet, Haast (Televizier) attaque. Motta, Poulidor, Jimenez et Galera lui emboîtent le pas tandis que Gimondi semble en difficulté. En haut, Haast passe avec 7’’ d’avance sur Jimenez, 15’’ sur Poulidor. Il faut attendre une trentaine de secondes supplémentaires pour voir Gimondi.

- Encore raté
N’enterrons cependant pas trop vite l’italien. La vallée du Guil donne lieu à un regroupement qui n’enthousiasme pas le reporter Abel Michéa : « Arvieux et son cadran solaire, Brunissard et ses prairies autrefois hauts lieux du cyclisme, n’étaient plus que des stations coquettes avec leur lot d’estivants et d’estivantes qui s’essayaient à reconnaître leurs favoris au milieu d’un peloton somme toute encore assez confortable. Quant à l’Izoard, cet épouvantail, il ne doit plus faire peur qu’aux culs-de-jatte et aux triporteurs. Ah ! pour en avoir fait une belle route, ils en ont fait une belle route mais du coup c’est fini pour les embuscades. A 10 km du sommet, Galera s’en alla...sans histoire. Au sommet, les favoris étaient ensemble. »
Poulidor n’était pas dans un grand jour. Il lui faudra encore attendre avant d’enfiler la Tunique...

- Galera vainqueur ; Gimondi également
Merveilleux descendeur, Gianni Motta dévale l’Izoard à toute vitesse. Il reprend 45’’ à Joaquim Galera mais l’espagnol de chez Kas était passé au sommet avec 1’35’’ d’avance. Pas de souci pour lui. Il a course gagnée.
Derrière ces 2 hommes, 8 coureurs se présentent ensemble sur le Champ-de-Mars, la côte d’arrivée qui mène à la citadelle de Vauban. Il y a là Jimenez, Anglade, Kunde, Gimondi, Poulidor, Brands, Haast et De Rosso. Seul Gimondi répond à l’accélération de Jimenez. Ce qui lui permet d’engranger 5’’ par rapport à Poulidor. Et dire que l’on avait déjà vendu la peau du bergamasque ce matin...

JPEG - 20.8 ko
La seule victoire de Galera dans le Tour
L’Espagnol arrêtera la compétition en 1972, très affecté par la mort de son frère Manuel après une chute dans le Tour d’Andalousie.


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Joaquim Galera (Esp) en 5h46’32’’
2 Gianni Motta (Ita) à 45’’
3 Felice Gimondi (Ita) à 1’1’’
4 Julio Jimenez (Esp) à 1’4’’
5 Frans Brands (Bel) à 1’6’’
6 Cees Haast (PB)
7 Raymond Poulidor (Fra)
8 Karl-Heinz Kunde (RFA)
9 Henry Anglade(Fra)
10 Guido De Rosso (Ita) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Felice Gimondi (Ita) en 90h1’10’’
2 Raymond Poulidor (Fra) à 39’’
3 Jean-Claude Lebaube (Fra) à 4’25’’
4 Gianni Motta (Ita) à 6’24’’
5 Guido De Rosso (Ita) à 6’57’’
6 Cees Haast (PB) à 7’11’’
7 José Pérez-Frances (Esp) à 7’35’’
8 Henry Anglade(Fra) à 8’33’’
9 André Foucher (Fra) à 8’40’’
10 Jan Janssen (PB) à 11’14’’
<< étape précédente | étape suivante >>