Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1965 > Etape par étape > Etape 22 : Versailles - Paris (c.l.m.)

Etape 22 : Versailles - Paris (c.l.m.)

37,8 km. 14 juillet 1965

- Gimondi incontestable
Le jeune italien de la Salvarani, né le 29 septembre 1942 à Sedrina, près de Bergame, a pleinement démontré sa supériorité en s’imposant dans ce contre-la-montre à la vitesse moyenne de 44,514 km/h. Le duel face à Poulidor n’a pas tenu toutes ses promesses puisque Gimondi a toujours été en tête : 2’’ après 5 km ; 19’’ après 10,3 km ; 43’’ après 24 km ; 1’8’’ à l’arrivée.
Cette victoire dans le Tour de France, dès sa 1ère participation, constitue, évidemment, une grande surprise mais la valeur n’attend pas le nombre des années et, le moins que l’on puisse dire, c’est que Gimondi a confirmé par la suite. Jugez plutôt : champion du monde 1973 ; Tours d’Italie 1967, 1969 et 1976 ; Tour d’Espagne 1968 ; Milan-San-Rémo 1974 ; Paris-Roubaix 1966 ; Tour de Lombardie 1966 et 1973. Le tout en plein « Merckxisme », s’il vous plaît !

JPEG - 12.4 ko
Gimondi, dernier vainqueur italien...avant Pantani

-  Doublé italien
Gimondi 23 ans, Motta 22 ans : l’Italie n’a rien à craindre concernant l’avenir.
En effet, Gianni Motta (Molténi) a battu Poulidor lors de ce chrono et sa 3ème place sur le podium annonce des lendemains qui chantent. Hélas, le vainqueur du Giro 1966 ne se consacrera pas à la Grande Boucle qu’il n’honorera plus de sa présence qu’en 1971, et encore, pas jusqu’au bout.

- Des hommes frais
Dans un Tour de France que Maurice Vidal considère comme « l’un des plus mornes, l’un des plus pauvres en offensives spectaculaires et par conséquent en attaquants authentiques », Henry Anglade (Pelforth) termine en pleine forme. Sa 5ème place de l’étape lui permet de dépasser Lebaube (19ème) et Pérez-Frances (17ème). Le voici 4ème du général, comme l’année dernière.
Frans Brands (Flandria) gagne également 2 places au général (8ème) tandis que Kunde est rejeté en dehors des 10 premiers au profit de l’espagnol Gabica de chez Kas (1er au challenge inter-équipes).
Notons pour finir l’excellent comportement, lors de ce chrono, du nordiste Henri Duez (Peugeot), 4ème au dernier pointage intermédiaire derrière Gimondi, Boucquet et Motta mais une chute en fin de course lui sera fatale (14ème à l’arrivée).

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1* Felice Gimondi (Ita) en 50’57’’
2** Gianni Motta (Ita) à 30’’
3 Raymond Poulidor (Fra) à 1’8’’
4 Walter Boucquet (Bel) à 1’19’’
5 Henry Anglade (Fra) à 1’44’’
6 Frans Brands (Bel) à 1’54’’
7 Diego Ronchini (Ita) à 1’58’’
8 Luis Otano (Esp) à 2’3’’
9 Francisco Gabica (Esp) à 2’5’’
10 Roger Pingeon (Fra) à 2’16’’


* 20’’ de bonifications
** 10’’ de bonifications

<< étape précédente | classement général final >>