Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2003 > Etape par étape > Etape 9 : Le Bourg d’Oisans - Gap

Etape 9 : Le Bourg d’Oisans - Gap

14 juillet - 184,5 km

Sous le soleil ...
Col du Lautaret (1ère cat.), Col de l’Izoard (Hors cat.) puis les côtes de la Rochette (3ème cat.) et de Saint-Apollinaire (1ére cat.) franchis sous un soleil de plomb. Final très accidenté, clairsemé de côtes.

L’US Postal mis à contribution

JPEG - 16.7 ko
Les postiers en action dans l’Izoard

Que la journée fut dure pour les coureurs de l’US Postal !
Suite à l’échappée matinale, rassemblant Jaksche, Casero, Pellizoti, Di Luca, Parra, Lopez de Munain, et Garmendia, le train bleu se devait d’imprimer un tempo pour ne pas permettre à un coureur comme Jaksche, seulement à 3’15’’ ce matin au général d’espérer accrocher le maillot jaune. Les échappés ont compté jusqu’à 6’35’’ d’avance. Les coéquipiers d’Armstrong payèrent ensuite les km passés en tête, et notamment Heras en difficulté dans la côte de Saint-Apollinaire située à 30 km de l’arrivée.




Beloki chute et ... abandonne
Les Postiers fatigués, tout était réuni pour tenter à nouveau de faire plier le champion américain. Beloki sonnait la révolte en attaquant dans la côte de Saint-Apollinaire condamnant des échappés à la dérive. Puis, c’est Vinokourov qui prit la poudre d’escampette dans la côte de la Rochette. Beloki et Armstrong unissaient leurs efforts pour tenter de revenir. C’est alors que, dans la descente, à 4 km de l’arrivée, sur un goudron en bouillie, l’espagnol perdait l’équilibre et chutait. Armstrong l’évitait de justesse, mais devait quitter la route et couper à travers champ. Au prix d’un numéro d’équilibriste, il rejoignait ses compagnons d’échappée dans le lacet suivant.
Beloki, hurlant de douleur, voyait ses espoirs anéantis et abandonnait. Saison terminée pour l’espagnol.

Vinokourov est-il une menace ?
Le Kazakh s’envolait vers l’arrivée et maintenait un écart de 36’’ sur le groupe maillot jaune.
Après ses victoires dans Paris-Nice, l’Amstel Gold Race et au Tour de Suisse, Vino signait une magnifique victoire qu’il dédiait à son ami Kivilev décédé en course il y a 4 mois.
Il avouait ensuite espérer au moins un podium.

Un 14 juillet sans français
Excepté Moncoutié, parti en échappé, mais vite calmé par l’Izoard, les français ont été discrets. Didier Rous, 1er français, finissait 21ème à 56’’ du vainqueur.

Beloki comme Ocana
Jamais Joseba Beloki n’avait été aussi proche de Lance Armstrong.
Pourtant, tout comme son compatriote Luis Ocana, en passe de faire tomber sur le Tour 1971 le grand Eddy Merckx, une chute mettait fin à toutes ses espérances.
(Luis Ocana chutait dans le col de Mente et abandonnait).

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Alexandre Vinokourov (Kaz) en 5h02’00"
2 Paolo Bettini (Ita) à 36"
3 Iban Mayo (Esp) mt
4 Lance Armstrong (Usa) mt
5 Jan Ullrich (All) mt
6 Ivan Basso (Ita) mt
7 Georg Totschnig (Aut) mt
8 Francisco Mancebo (Esp) mt
9 Haimar Zubeldia (Esp) mt
10 Tyler Hamilton (Usa) mt


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lance Armstrong (Usa) en 40h15’26"
2 Alexandre Vinokourov (Kaz) à 21"
3 Iban Mayo (Esp) à 1’02"
4 Francisco Mancebo (Esp) à 1’37"
5 Tyler Hamilton (Usa) à 1’52"
6 Jan Ullrich (All) à 2’10"
7 Ivan Basso (Ita) à 2’25"
8 Roberto Heras (Esp) à 2’28"
9 Haimar Zubeldia (Esp) à 3’25"
10 Denis Menchov (Rus) à 3’45"
<< étape précédente | étape suivante >>
Source : Jan Dorrestijn
Source : Jan Dorrestijn