Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1972 > Etape par étape > Etape 9 : Luchon - Colomiers

Etape 9 : Luchon - Colomiers

179 km. 11 juillet 1972

- Pingeon en a assez
Roger Pingeon a terminé hier 29ème à 8’40’’ de Merckx, une performance qu’il estime indigne de lui. Ce matin, le bugiste décide de ne pas repartir, malgré les supplications de Gaston Plaud, son directeur sportif chez Peugeot. Pingeon aurait même proposé à Delisle, son compagnon de chambre, de lui vendre tout son matériel à bon prix !
A 32 ans, on estime que le vainqueur du Tour de France 1967 va bientôt arrêter sa carrière. A tort, puisque, après une année sabbatique, Pingeon reprendra le collier en 1974 pour se classer 11ème du Tour à Paris.

- Raymond tient tête au peloton
Christian Raymond se détache au 14ème km. L’angevin franchit le col des Ares (km 27,5) avec 1’5’’ d’avance sur le peloton. Il accentue l’écart jusqu’au Portet d’Aspet où Ocana déclenche les hostilités. Au sommet, le pensionnaire de chez Peugeot compte encore 55’’ de crédit sur Merckx et Ocana, 1’25’’ sur le premier groupe de poursuivants.
Raymond semble ensuite renoncer puisqu’il ne possède plus que 30’’ à Audresseim (km 67) sur le peloton regroupé. Mais il ne faut pas toujours se fier aux apparences et notre vaillant gaillard repart de plus belle. Il remporte le point chaud du Fousseret avec 1’45’’ d’avance sur Merckx (4’’ de bonifications dans la tirelire du maillot jaune) pour finalement abdiquer au 134ème km.

- Un sprint mouvementé
La bonne échappée intervient à 22 km de Colomiers lorsque Huysmans (Molténi), attaque avec Wright (Gitane), Houbrechts (Salvarani), Ricci (Sonolor) et Danguillaume (Peugeot). Cadiou (Gan-Mercier), Spruyt (Molténi), Harings (Goudsmit-Hof) puis Vianen (Goudsmit-Hof) et Wolfshohl (Rokado) se joignent à eux.
Le sprint est extrêmement serré. Danguillaume et Spruyt se livrent à une lutte sans merci. Le belge s’effondre, entraînant dans sa chute Houbrechts et Harings. Jozef Huysmans en profite pour l’emporter. Encore un succès pour l’équipe Molténi mais Merckx devra désormais se passer des services de Spruyt, blessé.
Le peloton franchit la ligne 1’13’’ plus tard.

JPEG - 17 ko
Spruyt à terre. Harings et Houbrechts ne pourront l’éviter.


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jozef Huysmans (Bel) en 4h43’1"
2 Mickaël Wright (GB)
3 Jean-Pierre Danguillaume (Fra)
4 Rolf Wolfshohl (RFA)
5 Jacques Cadiou (Fra)
6 Gérard Vianen (PB)
7 Antoon Houbrechts (Bel)
8 Walter Ricci (Fra)
9 Ger Harings (PB)
10 Jozef Spruyt (Bel) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 45h20’40"
2 Cyrille Guimard (Fra) à 2’37"
3 Luis Ocana (Esp) à 2’52"
4 Felice Gimondi (Ita) à 4’19"
5 Yves Hézard (Fra) à 5’52"
6 Raymond Poulidor (Fra) à 6’25"
7 Joop Zoetemelk (PB) à 6’47"
8 Bernard Thévenet (Fra) à 10’34"
9 Lucien Van Impe (Bel) à 10’43"
10 Mariano Martinez (Fra) à 14’3"
<< étape précédente | étape suivante >>