Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1974 > Etape par étape > Etape 11 : Aix-les-Bains - Serre-Chevalier

Etape 11 : Aix-les-Bains - Serre-Chevalier

199 km. 9 juillet 1974

- Thévenet abandonne
Le sprinter Leman premier au sommet du col de Marocaz (km 34), c’est dire si l’allure a été soutenue en ce début d’étape ! 4’’ de bonifications supplémentaires dans l’escarcelle de Merckx après le point chaud de Saint-Pierre-d’Albigny (km 49,5) remporté par Hoban.
Le col de la Cochette gravi en groupe mais un véritable grimpeur, Péruréna, pour l’honorer au sommet (km 65). Même scénario en haut du Grand-Cucheron (km 87) tandis que le point chaud de Saint-Michel-de-Maurienne (km 138) revient à Leman devant Merckx.
Vous l’avez compris, on se languit quelque peu sur les routes du Tour cette année. Enfin, pas tous : Bernard Thévenet n’est toujours pas guéri d’un zona qu’il a contracté durant le Tour d’Espagne. Il figure parmi les premiers lâchés dans le Télégraphe. Pas la peine de continuer ainsi...
Près du sommet (km 152), Van Springel puis Aja se détachent du groupe, le temps de s’engager dans la descente vers Valloire. Ensuite, le Galibier...

- Poulidor craque
2ème du général à 2’ de Merckx, Raymond Poulidor a été l’objet de nombreuses sollicitations de la part des journalistes pendant la journée de repos à Aix-les-Bains. « Poupou » va-t-il enfin revêtir, à 39 ans, la fameuse Tunique Jaune ? La France y croit, quand bien même l’intéressé aimerait canaliser les ardeurs.
Dans le Galibier, lorsque les événements s’accélèrent, sous l’effet de l’attaque de Pingeon et de Lopez-Carril (40’’ d’avance à 11 km du col), Merckx hausse le rythme. Poulidor se retrouve dans le rouge. Les 2 échappés repris, pas question de lever le pied : Merckx continue sa progression tandis que Poulidor accuse le coup : 4’15’’ de retard sur le brabançon au sommet, km 174 ; 5’24’’ à l’arrivée. Retombé à la 6ème place du général, les espoirs s’amenuisent au sein des « poulidoristes ».

- Merckx et les espagnols
Devant, Merckx, Aja, Galdos et Santy ont récupéré Pingeon et Lopez-Carril à 7 km du col. Les 2 français ont ensuite baissé pavillon. Voici le maillot jaune confronté à 3 « Kas » ! Mieux vaut en laisser partir un. Vicente Lopez-Carril, par exemple, qui s’octroie 30’’ d’avance au faîte du Galibier. Excellent descendeur, le tout nouveau champion d’Espagne l’emporte facilement à Serre-Chevalier et se replace à la 3ème place du général, à quelques secondes de son équipier Aja.

JPEG - 18.3 ko
Première sortie avec le maillot espagnol, une réussite pour Lopez-Carril.


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Vicente Lopez-Carril (Esp) en 6h55’36"
2 Eddy Merckx (Bel) à 54"
3 Francisco Galdos (Esp)
4 Gonzalo Aja (Esp) t.m.t.
5 Roger Pingeon (Fra) à 2’23"
6 Wladimiro Panizza (Ita)
7 Alain Santy (Fra) t.m.t.
8 Herman Van Springel (Bel) à 3’46"
9 Joaquim Agostinho (Por) m.t.
10 Raymond Poulidor (Fra) à 6’17"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 60h17’52"
2 Gonzalo Aja (Esp) à 2’20"
3 Vicente Lopez-Carril (Esp) à 2’34"
4 Wladimiro Panizza (Ita) à 4’41"
5 Joaquim Agostinho (Por) à 5’16"
6 Raymond Poulidor (Fra) à 7’32"
7 Francisco Galdos (Esp) à 7’37"
8 Alain Santy (Fra) à 8’4"
9 Mariano Martinez (Fra) à 10’50"
10 Herman Van Springel (Bel) à 11’1"
<< étape précédente | étape suivante >>