Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1992 > Etape par étape > Etape 9 : Luxembourg - Luxembourg (c.l.m.)

Etape 9 : Luxembourg - Luxembourg (c.l.m.)

65 km. 13 juillet 1992

- Le massacre du Luxembourg
« Indurain est d’une autre planète. C’est un extra-terrestre. »
Voilà les premières constatations que Bugno a formulées après l’arrivée de ce contre-la-montre de 65 km.
Et c’est vrai que, casque profilé, visière rabattue, le leader de la Banesto semblait tout droit sorti d’un film de science-fiction.
Vent dans le dos, il a effectué les 22 premiers kilomètres à près de 57 km/h de moyenne.
« Il est partout 1,5 km/h plus vite que tous les autres. (...) Quand il m’a passé, il roulait à 53 à l’heure, dans le faux plat, avec vent de face. » (Fignon, 23ème à 6’1’’). A l’arrivée, il laisse tous ses adversaires à 3’ minimum !

JPEG - 58.5 ko
Indurain en action (49,046 km/h de moyenne)

- Lemond n’y croit pas
L’américain Greg Lemond (5ème à 4’4’’) est resté incrédule.
La ligne d’arrivée franchie, il a continué à rouler puis il s’est mis à sprinter de manière à éviter la presse.
Quelques minutes plus tard, il est revenu, abasourdi : « Tu as vu son temps ? Comment il a pu faire ça ? Je ne comprends pas comment il nous a mis 4’, à Bugno et à moi ? »
Puis : «  C’est bizarre que De Las Cuevas soit là. »

- De Las Cuevas, la révélation
A 24 ans, le bordelais Armand De Las Cuevas a réalisé le 2ème temps de l’épreuve, à exactement 3’ de son leader Indurain.
Il confirme par là même le résultat identique du dernier Giro.
On peut ajouter les 10ème et 11ème places de Delgado et de Bernard pour préciser que les Banesto ont, bel et bien, une pléiade de rouleurs de premier plan au sein de leur équipe.

- Les italiens battus
Gianni Bugno qui avait tout misé sur le Tour, s’est classé 3ème, ce qui n’était pas si mal, mais à 3’41’’ d’Indurain.
Claudio Chiappucci, 18ème, a déboursé 5’26’’. C’est beaucoup.

- Le 2ème héros de la journée : Pascal Lino
Lino a conservé son maillot jaune en réalisant une magnifique performance : 6ème à 4’6’’ de l’extra-terrestre.
Cela lui permet de posséder encore 1’27’’ d’avance sur l’espagnol au classement général.
Laissons-le s’exprimer : « Je ne sentais même plus la douleur. J’avais l’impression de ne plus avoir de jambes. Ce maillot, c’est fou l’effet qu’il peut faire. J’avais une hargne terrible en moi, comme on l’a peut-être qu’une seule fois dans sa vie. »

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Miguel Indurain (Esp) en 1h19’31’’
2 Armand De Las Cuevas (Fra) à 3’
3 Gianni Bugno (Ita) à 3’41’’
4 Zenon Jaskula (Pol) à 3’47’’
5 Greg Lemond (USA) à 4’4’’
6 Pascal Lino (Fra) à 4’6’’
7 Stephen Roche (Irl) à 4’10’’
8 Arturas Kasputis (Lit) à 4’26’’
9 Alex Zülle (Sui) à 4’29’’
10 Pedro Delgado (Esp) à 4’52’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Pascal Lino (Fra) en 36h59’3’’
2 Miguel Indurain (Esp) à 1’27’’
3 Jesper Skibby (Dan) à 3’47’’
4 Stephen Roche (Irl) à 4’15’’
5 Greg Lemond (USA) à 4’27’’
6 Gianni Bugno (Ita) à 4’39’’
7 Jens Heppner (All) à 4’52’’
8 Claudio Chiappucci (Ita) à 4’54’’
9 Yvon Ledanois (Fra) à 5’52’’
10 Alberto Leanizbarrutia (Esp) à 6’15’’
<< étape précédente | étape suivante >>