Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1992 > Etape par étape > Etape 13 : Saint-Gervais - Sestrières

Etape 13 : Saint-Gervais - Sestrières

254,5 km. 18 juillet 1992

- Parcours : Cols des Saisies, du Cormet de Roselend, de l’Iseran, du Mont Cenis et montée de Sestrières

- « Tu nous as fait devenir fou »
C’est le titre de la « Gazzetta dello Sport » du lendemain.
Il résume à lui seul le bonheur des italiens après l’épopée victorieuse réalisée par le leader de l’équipe Carrera Claudio Chiappucci (7ème ce matin à 4’54’’ de Lino).
Dans le col des Saisies, il se contente de passer au sommet en tête du peloton de façon à conforter son maillot à pois.
Dans la descente, 11 hommes se détachent. Il les rejoint à Beaufort (km 49).
C’est à 8 km du sommet du col de l’Iseran qu’il va commencer à écrire une nouvelle page de la légende du Tour.
Il reste alors 125 km avant d’arriver à Sestrières. Cela ne fait rien. Il part (accompagné quelques instants par Virenque) et passe au sommet 2’20’’ avant Conti et ce même Virenque.
Avant d’aborder le Mont Cenis, il possède 5’ d’avance sur le peloton qui a récupéré l’ensemble des échappés.
Un homme ne l’entend pas de cette oreille : Gianni Bugno.
Il a fait rouler ses Gatorade depuis l’Iseran. Dans le col du Mont Cenis, il se lance à la poursuite de son compatriote, accompagné d’Indurain.
L’écart ne cesse alors de décroître : 3’33’’ au sommet ; 2’ à 15 km de Sestrières.
Les derniers kilomètres sont terribles : Indurain revient à 1’.
Mais il fléchit et Chiappucci l’emporte, en Italie, devant les siens !

JPEG - 26.8 ko
Chiappucci au sommet de sa gloire

- Pascal Lino perd son beau maillot
Au matin de cette étape, Lino ne possède plus que 1’27’’ d’avance sur Indurain.
Il sait que ce sera difficile.
Qu’à cela ne tienne, il attaque dans le col de l’Iseran avant de se relever et de se retrouver en difficulté dans le Mont Cenis.
Au sommet de ce col, il accuse près de 2’ de retard sur Indurain. Son maillot s’est déjà envolé.
Il terminera 21ème à 10’33’’ de Chiappucci et se retrouvera 4ème du classement général.
Ses 10 jours en jaune resteront quand même à jamais gravés dans sa mémoire.

- Indurain retrouve sa place de leader
C’est dans le col du Mont Cenis que l’étape va réellement commencer pour le navarrais. Il répond alors à l’attaque de Bugno.
Hampsten et Vona reviennent sur eux.
A 10 km de l’arrivée, Indurain et Vona lâchent les 2 autres.
A 5 km, lorsque l’on voit Indurain partir seul, on imagine qu’il va revenir sur Chiappucci.
Non ! Au contraire, l’espagnol marque ensuite le pas. Il est bientôt lui-même rejoint par Vona qui lui ouvre dès lors la route.
A-t-il été victime d’une fringale ou a-t-il eu peur de la foule, hystérique à cet endroit (on a recensé 150 000 tifosi sur les 12 derniers km) ?
Toujours est-il que cela ne l’empêche pas de s’emparer de la tête du général avec 1’42’’ d’avance sur ce diable de Chiappucci.

- Roche et Lemond battus
Stephen Roche termine dans les mêmes eaux que Lino et perd 10’ dans l’affaire.
Ce n’est rien comparé à Greg Lemond.
L’américain s’est retrouvé distancé dès Val d’Isère, c’est-à-dire avant l’Iseran.
Il finit dans le gruppetto en compagnie de Leblanc à plus de 49’.

-  L’étape de Sestrières : un tournant
Pour beaucoup de coureurs, cette étape fut le révélateur de la dérive de leur sport.
Eric Boyer déclarera en 1999 dans l’Equipe : « C’est la période charnière où on a la confirmation que les médecins italiens ont franchi un pas. On prononce encore très peu les 3 lettres EPO, ou tout du moins, on ne sait pas encore ce que ça veut dire. »
D’un médecin qu’il interroge, il obtient cette réponse : « Avec ça, le sang devenait de la purée Mousseline. C’était la 1ère fois qu’on me disait qu’un médicament était dangereux immédiatement. »

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Claudio Chiappucci (Ita) en 7h44’51’’
2 Franco Vona (Ita) à 1’34’’
3 Miguel Indurain (Esp) à 1’45’’
4 Gianni Bugno (Ita) à 2’53’’
5 Andrew Hampsten (USA) à 3’27’’
6 Laurent Fignon (Fra) à 5’51’’
7 Gert-Jan Theunisse (PB) à 7’36’’
8 Pedro Delgado (Esp) à 7’51’’
9 Steven Rooks (PB) m.t.
10 Francisco Mauleon Unsuain (Esp) à 7’53’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Miguel Indurain (Esp) en 63h34’54’’
2 Claudio Chiappucci (Ita) à 1’42’’
3 Gianni Bugno (Ita) à 4’20’’
4 Pascal Lino (Fra) à 7’21’’
5 Pedro Delgado (Esp) à 8’47’’
6 Stephen Roche (Irl) à 9’13’’
7 Laurent Fignon (Fra) à 10’11’’
8 Andrew Hampsten (USA) à 11’16’’
9 Giancarlo Perini (Ita) à 12’43’’
10 Jens Heppner (All) à 13’11’’
<< étape précédente | étape suivante >>