Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1998 > Etape par étape > Etape 4 : Plouay-Cholet

Etape 4 : Plouay-Cholet

252 km - 15 juillet

- Blijlevens aime les étapes longues
4ème participation au Tour de France et 4ème victoire d’étape pour Blijlevens, sprinter de l’équipe TVM.
La particularité de ses victoires, mis à part le fait qu’elles se sont dessinées lors d’un sprint massif, est qu’elles se sont produites lors d’étapes jugées longues.
En 1995, à Dunkerque, sur une distance de 261,5 km, il devançait, à la surprise générale, Abdoujaparov et Moncassin.
En 1996, sur les 232 km menant à Besançon, il récidivait.
En 1997, à Marennes, après 217,5 km, le déclassement de Zabel lui permettait d’accéder à la plus haute marche du podium, Steels étant pour sa part exclu de la course.
Cette année, le coureur néerlandais profitait d’un chute collective survenue à 2 km de l’arrivée et condamnant entre autres Kirsipu et Traversoni, puis de la chute de Cipollini à la flamme rouge pour devancer Minali et Svorada.
Il a su néanmoins prendre la bonne roue, en l’occurrence celle de Minali, lui-même emmené par Baldato.
Après sa victoire, il rendait hommage à son équipe, auteur d’un gros travail dans le final : « j’ai demandé à mes équipiers de rouler à fond derrière les 2 échappés (NDLR : Nazon et Durand) (...) Ils ont fait un gros boulot à 6 ou 7 devant ».

- O’Grady prend du galon
Stuart O’Grady, 25 ans, est désormais le 2nd australien à porter le maillot jaune du Tour après son idole Phil Anderson en 1981 et 1982 : « Il était mon héros. C’est lui qui m’a donné l’inspiration et qui a alimenté mon rêve ».
L’australien de l’équipe GAN pensait, hier, après s’être mal placé lors d’un sprint-bonifications, avoir perdu à jamais l’occasion de revêtir la tunique jaune. « Il était anéanti » se souvient Roger Legeay.
Aussi, aujourd’hui, dans le 1er sprint emmené par son équipier Moncassin, il ne commettait pas la même erreur et empochait 6’’. Il devenait virtuellement maillot jaune du Tour.
Dans le final, il fût retardé par la chute. Ramené de justesse par Magnus Backstedt, il pouvait enfin savourer.

- O’Grady coureur de classiques ?
Stuart O’Grady dit être intéressé par les classiques, plus particulièrement par le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. « j’ai connu Paris-Roubaix en regardant une vidéo de Kuiper, ça m’a plu ».
Il avoue également avoir un faible pour l’intense difficulté du Tour de France.

- Durand et Nazon seuls pendant 117 km
Partis au km 113, Durand et Nazon ont possédé jusqu’à 3’40 d’avance (au km 199).
Les MAPEI relayaient alors les GAN en tête du peloton. Les 2 hommes étaient repris à 22 km de l’arrivée.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jeroen Blijlevens (Hol) en 5h48’32"
2 Nicola Minali (Ita) m.t
3 Jan Svorada (Tch) m.t
4 Frédéric Moncassin (Fra) m.t
5 Andrei Tchmil (Bel) m.t
6 Erik Zabel (All) m.t
7 Tom Steels (Bel) m.t
8 Lars Michaelsen (Dan) m.t
9 Maximilian Sciandri (Gbr) m.t
10 Fabio Baldato (Ita) m.t

Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Stuart O’Grady (Aus) en 19h43’29"
2 Bo Hamburger (Dan) à 11"
3 George Hincapie (Usa) m.t
4 Jens Heppner (All) à 14"
5 Xavier Jan (Fra) à 32"
6 Pascal Hervé (Fra) à 33"
7 Vicent Garcia-Acosta (Esp) à 34"
8 Pascal Chanteur (Fra) à 39"
9 Francisco Cabello (Esp) à 58"
10 Erik Zabel (All) à 1’01"
<< étape précédente | étape suivante >>