Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1998 > Etape par étape > Etape 11 : Luchon - Plateau de Beille

Etape 11 : Luchon - Plateau de Beille

170 km. 22 juillet

- Parcours
Cols de Mente (1ère cat.), du Portet d’Aspet (2ème cat.), de la Core (2ème cat.) , de Port (2ème cat.) et le plateau de Beille (Hors cat.).

- Hommage à Casartelli
Elli (casino) et son équipier Massi passaient en tête d’un peloton groupé au sommet du col de Mente.
Au pied du col du Portet d’Aspet , le peloton s’arrêtait afin de se recueillir devant la stèle érigée en hommage à Fabio Casartelli décédé dans la descente en 1995.
Elli toujours accompagné de Massi franchissaient une nouvelle fois ce col en tête.

- Heulot tente sa chance
4 hommes lançaient au km 64 la première offensive : Lebreton (l’initiateur), Rodriguez, Meier et Gonzalez.
Les 2 premiers cités étaient très vite lâchés dès le début du col de la Core. Au sommet, ils concédaient 1’48 sur les 2 hommes de tête, le peloton pointait à 2’20.
Dans la descente, Heulot contre-attaquait, rapidement rejoint par Taffi.
Les Telekom aidés des Mercatone maintenaient l’avance du français, 9ème ce matin au général à 3’40 d’Ullrich, dans des proportions raisonnables.
Au sommet du col de port, Meier comptait 1’50 d’avance sur Gomez , Heulot et Taffi et 4’18 sur le peloton.

- Ullrich crève et revient ... seul
Alors que le peloton était revenu à 2’40 avant d’aborder le plateau de Beille, Jan Ullrich crevait à 17 km de l’arrivée. Attendu par ses équipiers, il les lâchait rapidement pour revenir seul après 1 km d’ascension.

- Pantani entretient l’espoir
La puissance dégagée par l’allemand semblait en dire long sur son énorme potentiel et rassurait sur son état de forme.
Pourtant, 1 500 m après qu’il ait rejoint le groupe de tête, Pantani portait son attaque : il restait 12 km à couvrir.
Bjarne Riis, le dernier équipier du champion allemand, était incapable de lui apporter le moindre soutien.
Heulot et Taffi étaient absorbés. Meier était rejoint et dépassé par l’italien à 5,8 km de l’arrivée.
Sous l’impulsion d’Ullrich, seul à mener la poursuite, le groupe maillot jaune qui allait se réduire à 6 unités : (Julich, Rinero, Escartin, Boogerd, Piepoli et Ullrich) accélérait à 6 km du sommet.
Pantani l’emportait avec 1’26’’ d’avance sur Meier, 1’33 sur Julich, Boogerd, Piepoli, Rinero et Escartin et 1’40 sur Ullrich qui craquait dans le sprint final.

- Olano abandonne, Jalabert et Leblanc perdent du terrain
Touché la veille dans une chute dans l’Aubisque, Olano était contraint à l’abandon au km 45.
Jalabert et Leblanc ont été les principales victimes de la poursuite lancée par Jan Ullrich : ils ont concédé respectivement 23’’ et 1’15’’.

- Des TVM interpellés
3 membres de l’équipe TVM (le directeur sportif, le médecin et un mécanicien) ont été interpellés dans leur hôtel dans le cadre d’une affaire qui remonte à plus de 3 mois.
L’exclusion de l’équipe TVM n’est alors pas d’actualité ...

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Marco Pantani (Ita) en 5h15’27" (Moy : 32.334 km/h)
2 Roland Meier (Sui) à 1’26"
3 Bobby Julich (Usa) à 1’33"
4 Michael Boogerd (Hol) m.t
5 Leonardo Piepoli (Ita) m.t
6 Fernando Escartin (Esp) m.t
7 Christophe Rinero (Fra) m.t
8 Jan Ullrich (All) à 1’40"
9 Kevin Livingston (Usa) à 2’01"
10 Angel Casero (Esp) à 2’03"

Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jan Ullrich (All) en 52h42’25"
2 Bobby Julich (Usa) à 1’11"
3 Laurent Jalabert (Fra) à 3’01"
4 Marco Pantani (Ita) m.t
5 Michael Boogerd (Hol) à 3’29"
6 Luc Leblanc (Fra) à 4’16"
7 Bo Hamburger (Dan) à 4’44"
8 Fernando Escartin (Esp) à 5’16"
9 Roland Meier (Sui) à 5’18"
10 Angel Casero (Esp) à 5’53"
<< étape précédente | étape suivante >>