Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1998 > Etape par étape > Etape 5 : Cholet-Chateauroux

Etape 5 : Cholet-Chateauroux

228.5 km - 16 juillet

- Cipollini passe entre les gouttes
La pluie a joué un rôle primordial lors de cette 5ème étape menant le peloton à Chateauroux.
Sur une chaussée rendue savonneuse, glissaient O’Grady et quatre de ses co-équipiers : la cuisse du maillot jaune portait les séquelles de cette chute.
Laurent Jalabertet Jan Svorada, entre autres ont également chuté mais sans dommage.
Plus grave, à 250 m de l’arrivée, tombaient Blijlevens, Martinello et Kirsipuu, tous candidats à la victoire d’étape.
Après une longue ligne droite de 1 600 m , Cipollini écoeurait Zabel en le distançant de 2 longueurs. Mengin obtenait une superbe 3ème place.
Le beau Mario remportait ainsi sa 1ère victoire d’étape sur ce Tour 98, sa 7ème au total.
Plus tard, il avouait jouer de malchance depuis le début de ce Tour, évoquant notamment ses chutes : « Je suis en grande condition. J’aurais du gagner plusieurs fois, seul le mauvais sort m’en a empêché (...) . En 10 ans, je ne suis pas souvent tombé, il a fallu que cela m’arrive 2 fois en 4 jours. Dans le Tour, les sprints sont plus mouvementés, beaucoup plus qu’ailleurs. Tout le monde veut courir devant ».
A propos de Zabel, il disait ; « La veille déjà, il m’avait touché. Aujourd’hui, au 500m, alors que Fagnini me pilotait, il a recommencé ».

- Bis répétita
Comme hier avec Nazon et Durand, une échappée prenait forme avec à l’origine Vierhouten, vite rejoint par Gouvenou et Roscioli.
Comme hier, les Gan assuraient un tempo pour garder les fuyards à distance respectable (4’ maxi au 80 km).
Comme hier, les équipes de sprinters, en l’occurrence les Mapei (pour Svorada et Steels), les TVM (pour Blijlevens) et les Saeco (pour Cipollini) se relayaient dans les 40 derniers kms pour rejoindre inéluctablement les échappées

- Retour au calme ?
Au départ de Cholet, Jean-marie Leblanc a tenté d’apaiser les esprits : « L’équipe Festina reste en course. (...) Il n’y a rien à reprocher aux coureurs ».
Quand à Virenque, il a tenu à s’exprimer en compagnie de Dufaux et de Brochard.
Il affirmait
« sa confiance en la justice française, qui devra éclaircir cette affaire » et confirmer être venu sur ce Tour pour le gagner.
Brochard ajoutait : « Le public sait faire la part de choses et sait parfaitement que nous ne sommes pas des tricheurs. »

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Mario Cipollini (Ita) en 5h18’49" (Moy : 43.002 km/h)
2 Erik Zabel (All) m.t
3 Christophe Mengin (Fra) m.t
4 Andrea Ferrigato (Ita) m.t
5 Philippe Gaumont (Fra) m.t
6 Robbie Mc Ewen (Aus) m.t
7 George Hincapie (Usa) m.t
8 Fabrizio Guidi (Ita) m.t
9 Frédéric Moncassin (Fra) m.t
10 Alessio Bongioni (Ita) m.t

Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Stuart O’Grady (Aus) en 25h02’18"
2 George Hincapie (Usa) à 7"
3 Bo Hamburger (Dan) à 11"
4 Jens Heppner (All) à 14"
5 Xavier Jan (Fra) à 32"
6 Pascal Hervé (Fra) à 33"
7 Vicent Garcia-Acosta (Esp) à 34"
8 Pascal Chanteur (Fra) à 39"
9 Erik Zabel (All) à 45"
10 Francisco Cabello (Esp) à 58"
<< étape précédente | étape suivante >>