Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1997 > Etape par étape > Etape 9 : Pau - Loudenvielle

Etape 9 : Pau - Loudenvielle

182 km. 14 juillet 1997

- Parcours : Col du Soulor, col du Tourmalet, col d’Aspin, col de Val-Louron-Azet.

- Un duel Festina - Télékom
La 1ère étape de montagne a nettement dessiné les contours du Tour de France 1997.
Il s’agira d’un duel entre 2 équipes : les Festina de Richard Virenque contre les Télékom de Bjaarne Riis et de Jan Ullrich.
Virenque se sentait extrêmement bien aujourd’hui. Il a donc rapidement décidé de lancer ses hommes à l’offensive.
A 120 km de Loudenvielle, c’était d’abord Pascal Hervé qui partait à l’assaut en compagnie de Javier Pascual (Kelme). Ils étaient repris dans la vallée entre Aspin et Val-Louron par Oskar Camenzind et un autre Festina, Laurent Brochard.
Celui-ci s’en allait seul à 7 km du sommet mais il était à son tour dépassé par les ténors (Virenque, Ullrich, Pantani).
Pas grave puisque Brochard profitait de la descente pour les rejoindre et réattaquer aussitôt à 3 km du but. Virenque, derrière, le protégeait !

- Première grande victoire pour Laurent Brochard
A 29 ans, Brochard pouvait ainsi remporter sa 1ère victoire dans un grand Tour, le maillot à pois sur le dos et le 14 juillet, qui plus est !
Il devenait le 13ème français depuis 1947 à lever les bras le jour de la fête nationale.
Il avouera que «  dans l’euphorie, la date (lui) était sorti de la tête ».
1997 sera pour lui une année merveilleuse puisqu’il sera sacré quelques mois plus tard champion du monde !

- Riis en difficulté
L’épisode le plus instructif de cette étape s’est déroulé dans le dernier kilomètre du col de Val-Louron, à 12 km de Loudenvielle.
Riis, vainqueur l’année dernière, donnait depuis quelque temps des signes de fatigue lorsque Virenque porta une attaque à laquelle il lui a été impossible de répondre.
Il devait concéder 27’’ à l’arrivée.
Par contre, Ullrich parvenait à accompagner Virenque.
A-t-on assisté à une passation de pouvoirs au sein de l’équipe Télékom ?
Toujours est-il que le danois pointe désormais à 1’30’’ de l’allemand.

- 3 grimpeurs limitent les dégâts
En dehors des 2 équipes qui écrasent le Tour, 3 individualités émergent : Marco Pantani (Mercatone Uno). Il termine roue dans roue avec Virenque et Ullrich ; José-Maria Jimenez (Banesto) et Fernando Escartin (Kelme).

- Les perdants du jour
Tout d’abord, citons Luc Leblanc. Il termine avant dernier à une demie heure.
Laurent Jalabert s’est retrouvé en difficulté dès le premier col. A chaque fois, il est parvenu à raccrocher mais Val-Louron lui a été fatal. Il a dû concéder la bagatelle de 5’30’’.
Quant à Abraham Olano, certes, il s’installe à la 3ème place du classement général mais il n’a jamais semblé à son aise.

-  Cédric Vasseur toujours en jaune
Le nordiste Vasseur a sauvé son maillot jaune de justesse, pour 13’’ exactement !
Il a lutté avec courage, cédant un peu de terrain au Tourmalet puis à Aspin pour parvenir à colmater les brèches dans les descentes. Le dernier col lui coûtait quand même 2’55’’.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Laurent Brochard (Fra) en 5h24’57"
2 Richard Virenque (Fra) à 14"
3 Marco Pantani (Ita) m.t.
4 Jan Ullrich (All) m.t.
5 José-Maria Jimenez (Esp) à 33"
6 Laurent Dufaux (Sui) à 41"
7 Fernando Escartin (Esp) m.t.
8 Bjarne Riis (Dan) m.t.
9 Francesco Casagrande (Ita) à 1’07"
10 Abraham Olano (Esp) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Cédric Vasseur (Fra) en 47h14’35"
2 Jan Ullrich (All) à 13"
3 Abraham Olano (Esp) à 1’14"
4 Bjarne Riis (Dan) à 1’43"
5 Richard Virenque (Fra) m.t.
6 Fernando Escartin (Esp) à 2’14"
7 Oskar Camenzind (Sui) à 2’27"
8 Laurent Dufaux (Sui) à 2’48"
9 Daniele Nardello (Ita) à 3’49"
10 Laurent Brochard (Fra) à 4’04"
<< étape précédente | étape suivante >>